Explosion démographique attendue à Troinex

Élections municipales 2020Environ 1500 nouveaux habitants arriveront dans les dix prochaines années.

Le Parc des Crêts vu ici en image de synthèse.

Le Parc des Crêts vu ici en image de synthèse.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À Troinex, la législature à venir sera cruciale. Cette commune qui compte actuellement 2500 habitants en dénombrera près de 4000 d’ici à une dizaine d’années.

Cette véritable explosion démographique est due à la réalisation de nouveaux logements, et en particulier au plus gros projet immobilier en zone villas jamais construit dans le canton de Genève. Ce nouveau quartier, nommé Parc des Crêts, sera situé le long de la route de Troinex et ne comptera pas moins de 368 logements. Sa construction a débuté la semaine dernière.

L’arrivée de ces futurs habitants est un défi pour cette commune, mais le maire, Guy Lavorel (hors parti), se dit confiant: «Ce développement ne nous inquiète pas, ce qui nous importe c’est de réaliser les infrastructures nécessaires pour pouvoir les accueillir au mieux.» Parmi elles figure la construction de nouvelles classes, la création d’un local pour les jeunes, d’un nouveau centre culturel et la réalisation d’une crèche de 60 places. Deux axes destinés à la mobilité douce verront également le jour afin de relier le nouveau quartier au centre du village.

Car pour le maire et ses deux adjoints, la PDC Béatrice Hirsch et le PLR Marc Truan (tous réélus tacitement, faute de concurrence), le plus gros défi de la législature sera sans conteste celui de la diminution de la circulation automobile. À cette fin, les autorités comptent avant tout sur la mise en place de la ligne de bus 49, qui devrait relier Veyrier à la gare du Léman Express du Bachet-de-Pesay en passant par Troinex. Or, le tracé de cette dernière se heurte à l’opposition de certains habitants qui ont annoncé leur volonté de lancer un référendum.

Du côté du Délibératif, la configuration actuelle pourrait être remise en cause par l’arrivée de deux nouveaux partis: les socialistes, qui n’avaient présenté personne en 2015, et les Vert’libéraux, qui lancent Sabine Latour, une ancienne conseillère municipale Verte qui siège actuellement en indépendante.


Population 2503 habitants.

Sièges à pourvoir 17 sièges au Conseil municipal, l’Exécutif a été élu tacitement.

Dépense/hab. par année 3346 francs.

Budget 2020 9,4 millions.

Créé: 24.02.2020, 09h17

Articles en relation

D’ici à 2023, la population va exploser à Troinex

Aménagement Le plus gros projet immobilier en zone villa du canton devrait démarrer au mois de mai dans la commune. Près de 40% d’habitants supplémentaires sont attendus. Plus...

Les communes genevoises qui sortent du lot

Élections fédérales Puplinge, Presinge et Versoix constituent les municipalités genevoises les plus Vertes. La palme de la citoyenneté revient, elle, à Troinex. Plus...

À Troinex, on cultive le cannabis, «qui rapporte plus que les fleurs»

Culture La culture du cannabis légal fait des émules à Genève. Une plante qui rapporte gros, au point qu’elle inonde le marché. Plus...

Vodka et safran «made in Troinex»

Agriculture Editorial L’institution Trajets mise sur des produits bio et du terroir. Et s’ouvre au public. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

La débâcle du PLR
Plus...