Passer au contenu principal

Exem rend hommage à la BD suisse à Carouge

Le dessinateur genevois a habillé le lobby du fameux hôtel BD inauguré au Rondeau en 2018.

Impossible de la manquer. Dans le hall d’entrée du nouvel hôtel Ibis Styles, inauguré le 14 février 2018 au Rondeau de Carouge, une fresque d’Exem attire irrésistiblement le regard. Sur fond de nuit étoilée, le visiteur découvre plus d’une vingtaine de héros de bande dessinée plus ou moins fameux. Leur point commun? Tous, de Titeuf (Zep) au Scorpion (Marini) en passant par Jonathan (Cosey) ou Yakari (Derib), ont été imaginés par des créateurs suisses. Tandis que les parois des 119 chambres de l’établissement trois étoiles dévoilent l’imaginaire de six bédéastes genevois, dont Exem, le lobby rend un hommage appuyé à la BD helvétique.

«Les responsables du projet m’ont fourni une liste d’auteurs et de personnages», se souvient Exem, qui les a tous intégrés dans sa fresque, des incontournables aux facultatifs. «On s’est demandé pendant un petit moment s’il fallait faire figurer Jacques Martin (Alix) et Hugo Pratt (Corto Maltese), qui ont tous deux longuement vécu en Suisse. Mais l’idée a finalement été abandonnée.»

Contraint de respecter des délais serrés, Exem a envisagé deux pistes. La première reprenait l’idée de la pieuvre, souvent représentée dans ses dessins depuis une première affiche emblématique pour la sauvegarde des Bains des Pâquis, en 1988. La seconde prolongeait le thème du rêve, abordé dans les chambres de l’hôtel. «Cette idée m’a paru plus forte», commente l’intéressé en compulsant ses archives, riches de plusieurs esquisses de formats différents, du premier jet au projet abouti. «J’ai dû tenir compte de divers impératifs techniques: deux portes, un caisson de tuyauterie, des prises électriques. Tout est calibré de manière très fine, en respectant les cotes fournies… qui ont évolué durant le chantier.»

Au final, un magnifique dessin imprimé en numérique sur un tissu synthétique apposé sur les parois. Inspiré par un fragment d’un tableau de Konrad Witz conservé au Musée d’art et d’histoire, le Salève apparaît en toile de fond. À la demande de ses commanditaires, Exem a rajouté une allusion au Jet d’eau, ainsi qu’une mention «100% suisse», figurant à la traîne d’une arbalète volante, juste au-dessus de sa signature, dans le coin inférieur droit.

«C’est la première fois que je réalisais une fresque. Mais j’avais testé l’effet panoramique pour deux réalisations provisoires destinées au Théâtre de Carouge, en 2014 et 2016. Depuis, j’ai réalisé un dessin dans le même esprit pour le «Journal des Bains». Un hommage à la fresque «Aquis Vivis Felicitas» de François-Joseph Vernay, visible dans le hall d’entrée de la mairie des Eaux-Vives.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.