Exem rend hommage à la BD suisse à Carouge

Les fresques urbaines 5/6Le dessinateur genevois a habillé le lobby du fameux hôtel BD inauguré au Rondeau en 2018.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Impossible de la manquer. Dans le hall d’entrée du nouvel hôtel Ibis Styles, inauguré le 14 février 2018 au Rondeau de Carouge, une fresque d’Exem attire irrésistiblement le regard. Sur fond de nuit étoilée, le visiteur découvre plus d’une vingtaine de héros de bande dessinée plus ou moins fameux. Leur point commun? Tous, de Titeuf (Zep) au Scorpion (Marini) en passant par Jonathan (Cosey) ou Yakari (Derib), ont été imaginés par des créateurs suisses. Tandis que les parois des 119 chambres de l’établissement trois étoiles dévoilent l’imaginaire de six bédéastes genevois, dont Exem, le lobby rend un hommage appuyé à la BD helvétique.

«Les responsables du projet m’ont fourni une liste d’auteurs et de personnages», se souvient Exem, qui les a tous intégrés dans sa fresque, des incontournables aux facultatifs. «On s’est demandé pendant un petit moment s’il fallait faire figurer Jacques Martin (Alix) et Hugo Pratt (Corto Maltese), qui ont tous deux longuement vécu en Suisse. Mais l’idée a finalement été abandonnée.»

Contraint de respecter des délais serrés, Exem a envisagé deux pistes. La première reprenait l’idée de la pieuvre, souvent représentée dans ses dessins depuis une première affiche emblématique pour la sauvegarde des Bains des Pâquis, en 1988. La seconde prolongeait le thème du rêve, abordé dans les chambres de l’hôtel. «Cette idée m’a paru plus forte», commente l’intéressé en compulsant ses archives, riches de plusieurs esquisses de formats différents, du premier jet au projet abouti. «J’ai dû tenir compte de divers impératifs techniques: deux portes, un caisson de tuyauterie, des prises électriques. Tout est calibré de manière très fine, en respectant les cotes fournies… qui ont évolué durant le chantier.»

Au final, un magnifique dessin imprimé en numérique sur un tissu synthétique apposé sur les parois. Inspiré par un fragment d’un tableau de Konrad Witz conservé au Musée d’art et d’histoire, le Salève apparaît en toile de fond. À la demande de ses commanditaires, Exem a rajouté une allusion au Jet d’eau, ainsi qu’une mention «100% suisse», figurant à la traîne d’une arbalète volante, juste au-dessus de sa signature, dans le coin inférieur droit.

«C’est la première fois que je réalisais une fresque. Mais j’avais testé l’effet panoramique pour deux réalisations provisoires destinées au Théâtre de Carouge, en 2014 et 2016. Depuis, j’ai réalisé un dessin dans le même esprit pour le «Journal des Bains». Un hommage à la fresque «Aquis Vivis Felicitas» de François-Joseph Vernay, visible dans le hall d’entrée de la mairie des Eaux-Vives.»

Créé: 16.08.2019, 08h11

Considéré comme l’inventeur de la bande dessinée, le Genevois Rodolphe Töpffer figure en bonne place dans la composition d’Exem. «L’espace rez-de-chaussée de l’hôtel rend hommage à l’auteur de «Monsieur Jabot». Je voulais rester dans cette ligne. Je me suis inspiré de dessins de «Monsieur Vieux Bois», la première histoire dessinée par Töpffer, en 1827.»

Né à Carouge, star de la bande dessinée, Titeuf apparaissait incontournable. Immédiatement visible, le héros de Zep est placé à un endroit stratégique de la fresque. Il surplombe légèrement les autres personnages. «Je n’ai pas pu faire figurer tous ses copains. Mais j’ai dessiné Nadia, emblématique de la série, qui comblait le manque de personnages féminins.»

Pionnier de la bande dessinée genevoise au même titre qu’Aloys, Ceppi et Ab’Aigre, le Carougeois Gérald Poussin figure dans la fresque d’Exem par l’entremise de deux de ses personnages les plus fameux, Buddy et Flappo. «Gai et coloré, ce duo m’a durablement marqué. Sur l’oreiller, j’ai dessiné des motifs à la Poussin, un type en or.»

Articles en relation

Le roi lion gruge le chat noir sur une façade sarde

Les fresques genevoises 4/6 Fabulae Genavenses explore textuellement et graphiquement la faune et les mythes de la région genevoise. Plus...

L’histoire en petits morceaux par le peintre Alexandre Cingria

Les fresques urbaines 3/6 Les trois mosaïques sous l’Ancien Arsenal ont été réalisées de 1946 à 1949 d’après les dessins de feu Cingria. Plus...

Poussin fait migrer les oiseaux sur une façade

Les fresques urbaines 2/6 Dans la Cité sarde, l’artiste carougeois imagine en 2009 un envol de volatiles sur le mur borgne d’un immeuble. Plus...

Un duo de pinceaux fait danser corps et chevelures

Les fresques urbaines 1/6 Reliés par leur tignasse, les personnages du collectif Le Crabe et la Mécano s’égayent en noir et blanc à la rue Jean-Gutenberg. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.