L'Exécutif de Versoix rouspète contre les retards du Léman Express

GenèveLe Conseil administratif déplore que le «niveau de ponctualité et de qualité de service» des trains soit à ce point «aléatoire». La situation n'est pas «acceptable», selon lui.

L'entrée en gare d'un train du Léman Express à Versoix, lors de l'inauguration du passage à la cadence au quart d'heure entre Coppet et Lancy-Pont-Rouge, le 7 juin 2018.

L'entrée en gare d'un train du Léman Express à Versoix, lors de l'inauguration du passage à la cadence au quart d'heure entre Coppet et Lancy-Pont-Rouge, le 7 juin 2018. Image: Keystone / Jean-Christophe Bott)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil administratif de la ville de Versoix semble courroucé par le manque de ponctualité des trains du Léman Express. Il l'a fait savoir ce vendredi – en début d'après-midi et de manière très officielle – en faisant étonnamment parvenir un communiqué aux rédactions genevoises. Alors même que le maire de la commune, Cédric Lambert, candidat à sa propre réélection, appartient au même parti que son conseiller d'État, le démocrate-chrétien Serge Dal Busco.

Le ton de la missive est certes courtois, mais sec. Si l'Exécutif versoisien reconnaît qu'une période de rodage est acceptable, la« situation vécue» subie ces derniers jours n'est pas «acceptable», avancent les trois magistrats. «Force est de constater qu’en gares de Versoix et de Pont-Céard, des trains sont régulièrement en retard. [...] La Mairie de Versoix fait face au vif mécontentement de ses citoyens. [...] Il n’est pas normal que le niveau de ponctualité et de qualité de service soit à ce point aléatoire.»

Le Conseil administratif, toujours dans son communiqué, argue qu'il lui est difficile «d’apporter des explications» à ses usagers et «de les inviter à patienter en cette période de réglage». Il invite le magistrat Serge Dal Busco, chargé de la mobilité dans le canton, et un haut-cadre du Léman Express à prendre des mesures «urgentes» pour assurer une desserte fiable et régulière (...) en «communiquant rapidement, régulièrement et de manière transparente à ce sujet».

Serge Dal Busco temporise

Questionné quant aux griefs de la commune de Versoix, le conseiller d'État Serge Dal Busco reconnaît sans détours «que tout n’est pas parfait» et que cette mise en service intégrale, survenant plus d’un mois après la date prévue en raison de la grève, n’est pas dénuée de répercussions sur l’ensemble du réseau. «J’en suis navré, déclare le magistrat chargé du département des Infrastructures, mais j’en appelle à la patience et à la compréhension des usagers. Ce réseau est d’une grande complexité et tant Lémanis (ndlr: société exploitante du Léman Express) que nos propres équipes suivent la situation de très près. Et ce réseau va fonctionner, c’est sûr. J’entends aussi beaucoup de réactions positives et je vise à un taux de satisfaction de 100%», assure le démocrate-chrétien.


Collaboration: Marc Moulin

Créé: 24.01.2020, 16h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Vitrine de Credit Suisse souillée: le militant proclimat condamné
Plus...