Passer au contenu principal

L'Exécutif de Versoix rouspète contre les retards du Léman Express

Le Conseil administratif déplore que le «niveau de ponctualité et de qualité de service» des trains soit à ce point «aléatoire». La situation n'est pas «acceptable», selon lui.

L'entrée en gare d'un train du Léman Express à Versoix, lors de l'inauguration du passage à la cadence au quart d'heure entre Coppet et Lancy-Pont-Rouge, le 7 juin 2018.
L'entrée en gare d'un train du Léman Express à Versoix, lors de l'inauguration du passage à la cadence au quart d'heure entre Coppet et Lancy-Pont-Rouge, le 7 juin 2018.
Keystone / Jean-Christophe Bott)

Le Conseil administratif de la ville de Versoix semble courroucé par le manque de ponctualité des trains du Léman Express. Il l'a fait savoir ce vendredi – en début d'après-midi et de manière très officielle – en faisant étonnamment parvenir un communiqué aux rédactions genevoises. Alors même que le maire de la commune, Cédric Lambert, candidat à sa propre réélection, appartient au même parti que son conseiller d'État, le démocrate-chrétien Serge Dal Busco.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.