Que faire pour que les jeunes ne boudent pas les urnes?

CivismeEasyvote.ch est chaudement recommandé par le Parlement des jeunes genevois est partenaire de la Semaine de la démocratie. Débat au Palais Eynard.

Elise Bandenier, vice-présidente du Parlement des jeunes genevois.

Elise Bandenier, vice-présidente du Parlement des jeunes genevois. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Sur Facebook, Elise Blandenier réserve ses confidences à ses vrais amis. Ses derniers posts visibles sur le plus grand réseau social du monde relatent un voyage en Chine et une action solidaire du Parlement des jeunes genevois (PJG), dont elle est vice-présidente. En automne 2015, le PJG a récolté cinq tonnes d'habits pour vêtir les jeunes réfugiés et requérants d'asile arrivés à Genève. Une opération qui sera renouvelée cette année, annonce Sylvain Leutwyler, président du PJG.

Lire aussi: La participation des Genevois aux votations du 25 septembre ne décolle pas

Ce vendredi 23 septembre, dans le cadre de la Semaine de la démocratie, Elise Blandenier participe, à midi au Palais Eynard, à un débat organisé par l'Union des Villes genevoises sur le thème: «Comment les élu-e-s peuvent-ils intéresser et favoriser la participation des jeunes à la vie politique des villes grâce aux nouvelles technologies?»

L'abstentionnisme des jeunes est un fait avéré et récurrent comme le montre le graphique ci-dessous, bâti à partir des dernières données de l'Ocstat. Les courbes montrent cependant que les jeunes femmes votent un peu plus que les jeunes hommes et que c'est l'inverse pour la population âgée.

Elise Blandenier n'a pas de recette miracle pour redresser cette courbe. Côté technologie, elle est une fervente partisane d'Easyvote. easyvote.ch est un site pédagogicopolitique lancé par la Fédération suisse des Parlement des jeunes (FSPJ). Pour l'étudiante en Sciences politiques, l'instruction civique insuffisamment prise en compte dans les programmes scolaires reste une des causes majeures de l'abstentionnisme des jeunes. S'ajoutent à ses yeux la complexité des sujets et le fait que les partis ne donnent pas tant que ça la parole aux jeunes. Pour que ça change, Elise et ses copains ont déposé le 10 novembre 2015 sur le bureau d'Anne Emery-Torracinta un «Plan citoyen pour que l’école contribue mieux à l’engagement des jeunes dans la société».


  • MOTION SUR LE VOTE EN BLANC DANS LES ECOLES Le Grand Conseil doit prochainement traiter la motion (M2287) du député Vert Jean-Michel Bugnion. L'ancien directeur du CO des Voirets propose de généraliser la votation en blanc lors des scrutins fédéraux, telle qu’elle se pratique déjà dans plusieurs écoles. Gros de 66 pages, le rapport de la commission des droits politiques a été rendu le 6 septembre dernier. Sa majorité PDC-PLR-MCG invite le Conseil d’Etat à «faciliter l’organisation, selon une fréquence à définir, dans chaque filière de formation, d’au moins une votation en blanc, préparée, notamment, par les enseignants et les associations d’élèves des établissements concernés, à laquelle tous les élèves pourront prendre part». Les autres partis se sont abstenus.

Le président du PJG, Sylvain Leutwyler, n'a pas de recette non plus à la bouderie citoyenne des jeunes adultes. Sous la houlette de cet étudiant, qui achève ses études en Lettres, le PJG privilégie les actions citoyennes concrètes au ramdam politicien. Le PJG publie un journal, gère la webradio Jean-Jacques FM, organise des votations en blanc et des SpeedDebating.

Silent Party civique à l'Hôtel-de-Ville

Ce samedi 24 septembre, le PJG organise avec l'association «Genève Ville vivante» une Silent Party dans la cour de l'Hôtel de Ville. Dès 18h et jusqu'à 5h du matin, il a l'ambition de drainer les jeunes au cœur du pouvoir genevois. L'Hôtel-de-Ville est le siège du Grand Conseil, du Conseil municipal de la Ville de Genève et du Conseil d'Etat.

Les membres du PJG distribueront à cette occasion quelques centaines de cartes où chacun pourra répondre à la question «Que manque-t-il à Genève?» Le site internet www.ge.engage.ch recueille aussi les bonnes idées (accessoirement il est uniquement rédigé en allemand). engage.ch est une émanation de la Fédération suisse des Parlements des jeunes (FSPJ).

On en reparlera sans doute car Genève sera l'hôte de la Conférence des Parlements des Jeunes du 28 au 30 octobre prochain.

(TDG)

Créé: 22.09.2016, 15h46

Actions pour le civisme

CinéCivic, e-Voting, et plus récemment le Semaine de la démocratie, la Chancellerie de l'Etat de Genève ne lésine pas sur les moyens pour inciter les électeurs à accomplir leur devoir civique. Genève publie aussi une BD de 14 pages pour inciter les jeunes à voter.

L'objet remonte à 2012, son auteur Johan Walder nous projette dans une Genève futuriste, qui a conservé son jet d'eau, qui fait léviter ses bus et, pour le reste, qui ressemble à un décor de jeu vidéo. Le scrutin est lui resté classique. L'incitation au vote est des plus basiques: aucune référence au devoir civique, juste la honte faite à un copain qui a fait échouer un projet rejeté pour une voix.

Seule la généralisation du vote par correspondance a significativement augmenté la participation. Pour le reste, elle fluctue en raison de l'importance des sujets. En ce 25 septembre, les trois sujets fédéraux sont certes importants, mais les deux questions genevoises sont secondaires, voire insignifiantes. (JFM)

Le PJG sur Facebook

EasyVote.ch


Vous ne savez pas comment ou que voter? Easyvote peut vous aider. Le site internet lancé par les parlements des jeunes en Suisse s'adressent tout particulièrement aux jeunes citoyens. Parmi les sponsors, on trouve des individus et deux communes genevoises Satigny et Carouge. Toutefois, easyvote reste peu connu à Genève. Selon le dernier communiqué en ligne, easyvote a permis d'augmenter la participation des 18-29 ans à Lucerne et à Zürich. «En revanche,là où easyvote est peu présent comme dans les cantons de Genève et Neuchâtel nous constatons une baisse du taux de participation.»

Genève ne lésine pourtant pas sur les moyens pour inciter les jeunes à s'intéresser à la politique et à participer aux scrutins. La Chancellerie d'Etat mène campagne. La deuxième Semaine de la démocratie bat son plein jusqu'à samedi.

A signaler aussi, Cinécivic. La quatrième édition de cette manifestation genevoise qui veut sensibiliser les jeunes à la démocratie via la production de clip vidéo a démarré en février. Les lauréats 2016 seront primés le 31 octobre.

Ci-dessous deux vidéos d'explication des objets du 25 septembre diffusées par easyvote.



Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Elections en Europe: les Verts progressent partout
Plus...