Passer au contenu principal

Étudiant en droit cherche stage désespérément

Malgré des parcours académiques honorables, des aspirants avocats genevois ne peuvent finaliser leur formation, faute de place dans des cabinets de la cité.

Des étudiants abandonnent même l’idée de porter la robe, faute d’une place de stage.
Des étudiants abandonnent même l’idée de porter la robe, faute d’une place de stage.
Patrick Martin

«La situation est simplement aberrante. J’ai envoyé au moins 500 postulations dans des études genevoises, sans succès.» Pour Pedro*, étudiant en droit de 32 ans, le parcours du combattant a commencé au moment de chercher un stage d’avocat. Une étape obligatoire pour passer l’examen final, le brevet. Actuellement, 379 avocats stagiaires sont recensés à Genève sur le site de la justice cantonale, mais combien sont en attente ou ont mis des années à trouver? «Il est difficile d’avoir des chiffres précis, mais la situation s’est péjorée depuis 2016», reconnaît François Bellanger, président du Conseil de direction de l’École d’avocature de Genève.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.