Passer au contenu principal

Les étrangers vivent plus vieux que les Suisses

Un démographe de l’UNIGE a mis au jour des données détonantes: les migrants vivent plus longtemps que les Suisses.

Selon le chercheur genevois, ce sont les ressortissants portugais, turcs et d’ex-Yougoslavie qui vivent le plus longtemps.
Selon le chercheur genevois, ce sont les ressortissants portugais, turcs et d’ex-Yougoslavie qui vivent le plus longtemps.
GODONG/CORBIS

Les clichés prennent un sacré coup de vieux. Dans une thèse soutenue à l’Université de Genève en fin d’année, le jeune démographe Jonathan Zufferey, affilié au Pôle de recherche national LIVES, est parvenu à une conclusion qui bouscule les certitudes: à Genève, comme en Suisse, les migrants ont une espérance de vie plus élevée que les autochtones. En d’autres termes, les étrangers vivent plus longtemps que les Suisses. L’écart est plus grand chez les hommes, soit presque deux ans. Chez les femmes, les étrangères bénéficient d’un «avantage» de 1,2 an par rapport aux Suissesses.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.