Passer au contenu principal

L’Etat revoit la gestion de ses zones industrielles

La Fondation des terrains industriels va impliquer les entreprises dans des écoparcs pour mieux utiliser les terrains.

Derrière la gare de Zimeysa, quelques terrains réservés à l'industrie.
Derrière la gare de Zimeysa, quelques terrains réservés à l'industrie.
DR

Le Canton va devoir mieux utiliser ses terrains industriels, qui se font rares. Son bras armé, la Fondation des terrains industriels (FTI), a reçu un ordre de mission sous la forme d’une convention d’objectifs, signée hier.

Principale nouveauté: la FTI va créer des écoparcs. «C’est la seule réponse intelligente à la rareté des terrains, explique son vice-président, Nicolas Walder, par ailleurs conseiller administratif à Carouge. Les zones industrielles qui s’étalent avec des bâtiments d’un seul étage, c’est révolu.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.