Passer au contenu principal

L’État pourrait aider davantage les subventionnés

Un projet de loi PS pousse l’État à payer plus pour les subventionnés. Ses partisans crient victoire.

Lydia Schneider Hausser et Caroline Marti
Lydia Schneider Hausser et Caroline Marti

Le Canton pourrait aider davantage les institutions subventionnées (les HUG, l’Hospice, les EMS, l’Aide à domicile etc.) pour payer les hausses de salaire des fonctionnaires. Remanié et adopté fin juin en commission des finances, un projet de loi va dans ce sens et provoque au passage une hausse des dépenses de 17,5 millions. Est-ce la fin d’un interminable serpent de mer? Peut-être. Les auteurs du projet de loi d’origine, les socialistes, sont en tout cas suffisamment satisfaits pour déposer une demande de reconnaissance de paternité en plein mois d’août sous forme d’une conférence de presse. «Le Conseil d’État, explique ainsi la coprésidente du parti Caroline Marti, ne voulait pas entendre parler de notre projet quand nous l’avons déposé en 2016. Aujourd’hui, il augmente sa contribution, même si ce n’est pas encore assez.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.