L'Etat offre le sablier du Millénium à Pregny-Chambésy

Conseil d'EtatLe fameux sablier aura enfin un emplacement digne de lui sur le Domaine de Penthes.

Image: Pascal Frautschi

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'information circule déjà depuis quelques temps, mais la décision officielle est tombée mercredi. Le Conseil d'Etat cède, «contre bons soins», à la commune de Pregny-Chambésy le sablier conçu spécialement par Thomas Büchi pour la célébration du passage à l'an 2000 à Genève. L'objet sera installé dans un premier temps sur le Domaine de Penthes.

Ce sablier haut de près de six mètres et pesant 4,5 tonnes a été l'objet emblématique de l'entrée dans le troisième millénaire pour les Genevois. Il a ensuite été exposé temporairement dans différents lieux (centre commercial de Balexert, place des Nations) puis a été placé durant de nombreuses années dans un dépôt.

Inauguré le 1er Août

C'est la commune de Pregny-Chambésy qui s'est portée candidate à la réhabilitation de l’œuvre afin de marquer à sa manière le bicentenaire de l'entrée de Genève dans la Confédération. Dans la «Tribune de Genève» du 4 juin, Philippe Schwarm, nouveau maire de la commune, expliquait le travail consistera maintenant à le remettre en état, le déplacer, l'installer et trouver comment le protéger de la pluie. Le Conseil municipal a déjà accepté de débloquer 100 000 francs pour financer ces différentes opérations.

Le sablier géant sera placé juste à côté du restaurant du Domaine de Penthes. Il sera inauguré à l'occasion du 1er Août. Dans un communiqué, le Conseil d'Etat dit sa satisfaction de le voir implanté en ce lieu «également symbolique de Genève et de la Genève internationale». (TDG)

Créé: 10.06.2015, 16h29

Articles en relation

Acheter un bout d’histoire pour préserver le domaine de Penthes

Musée L’institution a lancé aujourd’hui une opération de financement participatif afin d’assurer son avenir. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...