L’État lance un plan pour veiller sur la biodiversité

EnvironnementUne stratégie doit permettre, d'ici à 2030, de concilier développement du territoire et maintien d’une faune et d’une flore riches.

Bertrand von Arx, directeur de la biodiversité à la Direction générale de l’agriculture et de la nature.

Bertrand von Arx, directeur de la biodiversité à la Direction générale de l’agriculture et de la nature. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elle est garante de la pérennité de la pollinisation, indispensable aux récoltes. Elle intervient aussi dans la fertilité des sols, dans l’absorption des crues et la réduction des îlots de chaleur en ville. Entre bien d’autres services rendus à la société. La biodiversité est un facteur essentiel de notre qualité de vie et de nos ressources. Pour protéger cet atout, l’État a présenté mercredi une Stratégie biodiversité 2030 (SBG-2030). Son objectif: orienter les politiques publiques du Canton et favoriser les bonnes pratiques pour concilier le développement des activités sur le territoire tout en maintenant une biodiversité locale riche. Genève devient ainsi le premier canton romand à se doter d’une telle feuille de route.

«Cette stratégie cantonale est le fruit d’une large consultation des acteurs concernés, que ce soit les services de l’État, les acteurs du privé comme du public, des milieux immobiliers aux milieux agricoles», a expliqué Luc Barthassat, en charge du Département de l’environnement, des transports et de l’agriculture. Ce travail a d’abord permis de dresser un état des lieux de la biodiversité genevoise, en relevant ses différentes composantes. Puis, de déterminer trois «fils rouges»: la connaissance – faciliter les échanges d’informations –, l’enrichissement – maintenir les milieux naturels existants, en privilégiant la réduction des impacts plutôt que d’instaurer des mesures réparatrices – et la valorisation – sensibiliser le public. Ces fils rouges serviront de guides dans l’élaboration de plans d’action avec une vision pour 2030, dans douze domaines clés, de la gestion de la faune et de la flore à la création d’outils administratifs d’analyse et de suivi. Plus concrètement, on parle des sites protégés (augmentation du nombre de zones naturelles), des infrastructures écologiques (optimisation des corridors biologiques), des arbres (renouvellement des espaces arborés) –, de l’aire agricole (incitations aux agriculteurs en faveur de la biodiversité), de l’espace bâti (développement de prairies et zones de nature en ville) ou encore des outils administratifs pour évaluer et ajuster les pratiques.

SBG-2030 est faite pour guider mais aussi pour synergiser et optimiser ce qui se fait déjà. «De nombreuses initiatives existent mais les problématiques sont traitées au cas par cas, a relevé le magistrat. Notre objectif est de les fédérer et de centraliser l’action ainsi que la réflexion à l’échelle cantonale, voire régionale.»

Si la feuille de route globale est sortie de presse, pour les mesures concrètes il faudra attendre encore un peu. «Nous avons maintenant environ un an pour définir des plans d’action précis, qui seront ensuite validés par le Conseil d’État ainsi que par le Grand Conseil», indique Bertrand von Arx, directeur de la biodiversité à la Direction générale de l’agriculture et de la nature.

Créé: 21.02.2018, 18h18

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Budget 2020: 590 mio de déficit prévus
Plus...