L'Etat de Genève soutient les deux tours à Onex

ConstructionsAntonio Hodgers annonce qu’une dérogation pourra être accordée pour les 34 étages. 560 logements et autant d’emplois sont prévus.

Le projet va modifier la densité du quartier du Nant-de-Cuard, à Onex. Le Département est avare d'informations sur le projet. Cette vue est une esquisse approximative.

Le projet va modifier la densité du quartier du Nant-de-Cuard, à Onex. Le Département est avare d'informations sur le projet. Cette vue est une esquisse approximative.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le projet des tours du Nant-de-Cuard, à Onex, est en passe de glisser du rêve à la réalité. Le conseiller d’Etat en charge de l’Aménagement, Antonio Hodgers, a confirmé l’avancement du projet à la RTS. «La collaboration avec la Ville d’Onex et la société PCM Opérateur Urbain de l’investisseur et promoteur français Claude Berda est excellente dans ce dossier, validé par le Conseil d’Etat en 2004 déjà», rappelle le magistrat cantonal, ravi lorsque les communes initient des projets.

Démarrage en 2018?

Un premier coup de pioche en 2018 semble réaliste pour Antonio Hodgers. «Certaines parcelles sont déjà en main du promoteur. Si ce dernier présente un projet conforme aux intentions du département, les autorisations pourraient être rapidement délivrées.»

Les futures tours d’Onex seront moins hautes que celles prévues dans le cadre du PAV (Praille-Acacias-Vernets), mais plus proches du plafond aérien, car situées sur le coteau genevois, entre les routes de Chancy et des Bossons. Le conseiller d’Etat ne craint pas les oppositions et assure qu’une dérogation sera certainement accordée. «La demande émane de la Commune et la densification verticale correspond à la politique fédérale en la matière, souligne le patron de l’Aménagement. Quant au risque d’opposition, je suis confiant dans l’esprit métropolitain des Genevois.»

Menée par la conseillère administrative Ruth Baenziger et son collègue Eric Stauffer, la dernière version du projet prévoit environ 560 logements et tout autant d’emplois, en lisière de la Cité Nouvelle, à quelques mètres du territoire lancéen. En manque de recettes fiscales, Onex souhaitait densifier ce secteur, déjà classé en zone de développement, mais uniquement par des activités tertiaires. La crise du logement a finalement poussé les négociations vers une répartition égale emplois-logements.

Parcelles déjà cédées

Sur place, les propriétaires des parcelles concernées sont approchés par les promoteurs. Certains ont déjà vendu, d’autres, en revanche, semblent vouloir résister. Mais selon la RTS, l’enveloppe de 400 millions de francs «devrait convaincre les récalcitrants». La Commune annonce qu’elle entamera le processus de concertation dès que les acteurs auront tous signé. (TDG)

Créé: 24.04.2015, 12h16

L'implantation prévue des deux tours dont la plus haute devrait être plus haute que la plus haute tour du Lignon de quatre étages. (Cliquez sur l'image pour l'agrandri)

Articles en relation

La «Stauffer Tower» est sur la bonne voie

AMENAGEMENT Avec ses 34 étages, le bâtiment prévu à Onex deviendrait le plus haut de Genève. Plus...

Des promoteurs placent leurs pions au cœur d’Onex

Immobilier Déjà investi dans un gigantesque projet à Vernier, Jean-Bernard Buchs lorgne une autre zone. Plus...

«Eric Stauffer tentera le tout pour le tout au deuxième tour»

Deuxième tour à Onex L’échec au premier tour d’Eric Stauffer à Onex est sans doute lié à ses affiches sur les frontaliers, estime Basile Dacorogna. Plus...

Pour tous à Onex, sa campagne «zéro frontalier» a été de trop

Elections municipales La chute annoncée du tribun MCG, Eric Stauffer, était sur toutes les lèvres, lundi. Reportage. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

En droit suisse, un homme ne peut être violé
Plus...