Espagne-Portugal fait chavirer la fan zone

FootballUne météo de rêve, une affiche grandiose et deux communautés en feu. Le Mondial est à Plainpalais.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Aucun doute, la fan zone de Plainpalais a fait le plein vendredi soir pour le match Portugal-Espagne. Rivales de toujours, les deux équipes ont attiré 12 000 supporters sans qu’il soit possible de dire clairement quelle communauté l’a emporté quantitativement sur l’autre.

Venir en avance

Si les cris et les réactions aux actions et, plus encore, aux buts traduisent la ferveur et les attentes du public, le climat reste bon. On ne perçoit nulle agressivité dans cette foule où se côtoient jeunes et moins jeunes, hommes et femmes. Pas même lors de la longue attente imposée aux entrées, fouilles et contrôles obligent.

À ce propos, Anthony Disner, le responsable de l’organisation sur le site, insiste: «Pour être bien installé lorsque commence la partie, il faut venir une heure à l’avance. Du moins pour les matches qui attirent la foule.»

Avis d'experts

Tendu comme une corde de violon, Miguel, lui, est arrivé à l’heure et dévore des yeux ses idoles de la «Roja». Il n’a que dix ans, mais en connaît déjà un bout sur l’art de gagner une Coupe du monde: «Le premier match est important pour bien se lancer», explique-t-il en cherchant du regard l’assentiment de son père.

Un peu plus loin, un groupe de jeunes Portugais n’en pense pas moins. Drapeau lusitanien sur les épaules, ils lèvent les bras au ciel lorsque l’idole Cristiano Ronaldo marque: «Avec lui, c’est sûr, le Portugal peut tout gagner.»

Créé: 15.06.2018, 21h51

Articles en relation

Cristiano Ronaldo n’a rien voulu savoir de la défaite

Football Le capitaine du Portugal a montré la voie face à une belle équipe d’Espagne. Impressions glanées devant la télé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève éteint ses lumières le 26 septembre
Plus...