Passer au contenu principal

L’Escalade se court chaque soir en Vieille-Ville

Jamais la manifestation n’avait suscité un tel engouement préparatoire. Jour et nuit, les coureurs enchaînent les tours sur les pavés. Récit nocturne.

Matin, midi et soir: les gens courent désormais dans les rues de la Vieille-Ville comme d’autres vont nager leur kilomètre à la piscine des Vernets. On se donne rendez-vous aux Bastions avant d’aller travailler, durant la pause de midi et dès la nuit venue. Depuis maintenant deux bonnes semaines, ces jonctions sportives se répètent tous les jours. Jamais sans doute l’Escalade n’a suscité un tel engouement préparatoire.

« C’est ma troisième sortie nocturne depuis le week-end dernier», glisse ce cadre supérieur (catégorie Homme IV), en s’étirant au pied du mur des Réformateurs. Il est 20 h 30, ce jeudi, et les lampes frontales, par dizaines, illuminent les pavés du parc. «Mercredi soir, c’était encore plus impressionnant: on se serait cru à la Course du Duc», renchérit cet autre amateur des entraînements dans le noir. Il ajoute en souriant: «Nous sommes tellement nombreux que les voitures restent bloquées au carrefour de la place de Neuve.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.