Passer au contenu principal

L’épilation au laser du «bikini» vire au cauchemar: médecins condamnés

La patiente, brûlée aux 1er et 2e degrés, a déposé plainte. Les praticiens, qui vont faire appel, écopent de jours-amende avec sursis.

En septembre 2016, une séance d’épilation a viré au cauchemar pour une patiente, qui a saisi la justice. (Photo d'illustration)
En septembre 2016, une séance d’épilation a viré au cauchemar pour une patiente, qui a saisi la justice. (Photo d'illustration)
EXTREME-PHOTOGRAPHER

Sur le banc des accusés, un couple qui présente bien, comme l’on dit. Lui a 57 ans, elle 41. Tous deux sont médecins généralistes et homéopathes. Et ils se sont spécialisés dans l’épilation au laser. «Le cabinet médical de mes mandants a pignon sur rue à Genève», assure leur avocat, Me Philippe Eigenheer, lors de sa plaidoirie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.