Passer au contenu principal

L’épidémie de coronavirus met l’aéroport au tapis

Easyjet cloue quasi tous ses avions au sol à Genève. Le trafic chute. Au sol aussi.

Le hall des arrivées de Cointrin reflète la diminution du nombre de passagers.
Le hall des arrivées de Cointrin reflète la diminution du nombre de passagers.
LAURENT GUIRAUD

L’épidémie de coronavirus a terrassé la mobilité dans le canton. Sur les routes, les rails et surtout dans les airs, le trafic a dégringolé. Dans l’aviation, les chiffres sont vertigineux: ce lundi, 276 mouvements sur 336 ont été annulés à l’aéroport de Genève. Seuls 27 vols à l’arrivée, 26 vols de ligne et 3 cargos au départ ont été maintenus, pour une douzaine de compagnies. Et cela ne va pas aller en s’améliorant: dès aujourd’hui, Easyjet, l’une des compagnies les plus actives à Cointrin, cloue la quasi-totalité de sa flotte au sol.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.