Passer au contenu principal

Eoliennes et pots-de-vin aux SIG, le procès s'ouvre

Un ex-cadre des SIG et le patron tessinois d'une société d'éoliennes sont jugés pour corruption.

Ce serait grâce à P. que la société de Z. a pu conclure de juteux contrats pour la construction de 29 parcs éoliens... qui n’ont jamais vu le jour.
Ce serait grâce à P. que la société de Z. a pu conclure de juteux contrats pour la construction de 29 parcs éoliens... qui n’ont jamais vu le jour.
MARIUS AFFOLTER

Un procès pour corruption sur fond d’énergie éolienne s’est ouvert, mercredi, devant le Tribunal de police. Acide, la juge Isabelle Cuendet dénonce d’emblée «l’incurie au sein des Services industriels de Genève (SIG) due à certains de ses dirigeants». Des responsables qui ne sont pas là aujourd’hui pour s’expliquer, déplore la magistrate, évoquant «des raisons juridiques». Mais le banc des accusés n’est pas vide pour autant.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.