Passer au contenu principal

L’Entente et la gauche s’épargnent le psycho-drame

Luc Barthassat sauve sa tête et Sandrine Salerno tire sa révérence. Ce lundi soir, les deux blocs politiques ont choisi leur ticket pour le Conseil d’État sans faire de vagues.

Sandrine Salerno vient d’annoncer son retrait et embrasse Anne Emery-Torracinta. Sans rancune.
Sandrine Salerno vient d’annoncer son retrait et embrasse Anne Emery-Torracinta. Sans rancune.
Magali Girardin

Le second tour de l’élection du Conseil d’État a réellement débuté lundi. La plupart des partis ont tenu des assemblées hier soir pour désigner ou confirmer leurs candidats. Après l’élection au premier tour de Pierre Maudet, la liste de l’Entente comprendra trois noms: la PLR Nathalie Fontanet et les PDC Luc Barthassat et Serge Dal Busco. Le MCG a rapidement décidé de ne conserver que Mauro Poggia. Quant à l’Alternative, elle devrait partir avec une liste resserrée à quatre. Sandrine Salerno s’étant retirée, le PS présentera deux candidats, les Verts un seul et une alliance devrait se nouer avec Jocelyne Haller d’Ensemble à gauche, sous réserve d’un accord politique sur la fiscalité des entreprises.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.