Ensemble à Gauche gagne son pari des quatre référendums

Coupes budgétairesLa formation a déposé les référendums lancés contre des économies de la droite dans le budget 2017 de la Ville de Genève.

Les membres d'Ensemble à Gauche lors du dépôt des signatures ce lundi au Service des votations.

Les membres d'Ensemble à Gauche lors du dépôt des signatures ce lundi au Service des votations. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ensemble à Gauche semble être parvenu, quasi seul, à gagner son pari: réunir quatre fois 4000 signatures pour faire aboutir les référendums que la formation a lancés contre des coupes dans le budget 2017 de la Ville de Genève. Le dépôt des signatures a eu lieu hier au Service des votations, qui doit encore les valider. Si c’est le cas, la population de la Ville de Genève se prononcera le 24 septembre.

«C’est une très belle performance qui a été réussie, se réjouit Tobias Schnebli, conseiller municipal d’Ensemble à Gauche. Ce n’est pas seulement la nôtre mais aussi celle des citoyens. Notre objectif était d’avoir une marge de sécurité suffisante sur le nombre de signatures. Et nous l’avons obtenue.»

Enjeu financier: 2,5 millions

C’est la coupe sur l’aide à la culture qui a fait le meilleur score, avec 4894 paraphes, et celle sur l’aide internationale le moins bon (4783 signatures tout de même). Les deux autres lignes budgétaires taillées par la majorité de droite sont les aides pour la rentrée scolaire et, moins ciblées, les dépenses générales des services. Au total, l’enjeu financier se monte à 2,5 millions de francs.

«Aujourd’hui, nous nous sommes donné les moyens de continuer notre lutte contre les tentatives de la majorité du Conseil municipal de démanteler les prestations sociales et culturelles de la Ville de Genève», poursuit Tobias Schnebli. Et de lâcher, ironique: «Nous en profitons pour remercier les deux autres composantes de l’Alternative pour les moins de 200 signatures apportées…»

Tout en soutenant les référendums, les socialistes et les Verts avaient en effet annoncé très vite qu’ils participeraient peu ou pas à la récolte de signatures. Le PS souhaite notamment se concentrer sur le lancement d’initiatives municipales sur les mêmes thématiques.

«Nous allons gagner»

Rémy Pagani, qui n’a pas ménagé ses efforts lors de la récolte, assure qu’il a finalement été facile de convaincre les gens: «Les citoyens en ont ras le bol que l’on ne prenne pas en compte leurs avis exprimés dans les urnes, explique-t-il. Cela a été le cas pour les tarifs TPG et maintenant pour ces coupes de la droite, qui ont déjà été refusées en juin 2016.»

Pour le nouveau maire de Genève, il est dès lors évident que les citoyens vont approuver les quatre référendums. A vérifier le 24 septembre.

(TDG)

Créé: 19.06.2017, 17h58

Articles en relation

Les Socialistes et les Verts soutiennent les référendums d'Ensemble à gauche

Ville de Genève Réunis lundi soir en assemblées générales, les deux partis ont décidé de se battre contre les coupes budgétaires. Plus...

En Ville, quatre référendums ciblent les coupes budgétaires

Genève Ensemble à gauche souhaite l’arbitrage du peuple sur près de 2,5 millions de coupes inscrites au budget 2017. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.