Passer au contenu principal

Les enseignants multiplient les boycotts pour défendre l'école

L'Etat assure que les prestations ne seront pas péjorées par les mesures d'économies, les syndicats des maîtres dénoncent un «mensonge».

Le 11 novembre passé, de nombreux fonctionnaires s'étaient réunis au Palladium.
Le 11 novembre passé, de nombreux fonctionnaires s'étaient réunis au Palladium.
Laurent Guiraud

Mercredi, les fonctionnaires ont décidé de reconduire le mouvement de grève mardi prochain pour protester contre les objectifs d’économies du Conseil d’Etat — réduction de 5% de la masse salariale sur trois ans — et contre la loi «Personal stop» qui gèle les postes. Toute la fonction publique est concernée, des hôpitaux à la police, des prisons au Service de la protection des mineurs. En marge du débrayage, les fonctionnaires mènent des mesures sectorielles. La Fédération des enseignants genevois (FEG) a tenu une conférence de presse jeudi pour faire le point sur les actions menées dans les écoles.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.