Passer au contenu principal

Une enquête est ouverte à l'encontre de Majid Pishyar

Le Ministère public genevois a entamé une procédure pénale contre l'homme d'affaires iranien en raison de soupçons de violation sur la loi fédérale du travail.

L'homme d'affaires iranien Majid Pishyar.
L'homme d'affaires iranien Majid Pishyar.
Olivier Vogelsang

Pour tenter de relancer la marque du joaillier genevois Gilbert Albert, le financier iranien Majid Pishyar en était devenu l'administrateur en 2011. Comme le révèle «Le Matin Dimanche» du 19 octobre, la société Gilbert Albert SA vient d'être mise en faillite le 13 octobre dernier. Mais il apparaît également que l'ancien président du Servette FC est en ce moment poursuivi par le Ministère public de Genève concernant des cotisations AVS prélevées entre 2011 et 2013 sur les salaires des employés de Gilbert Albert SA, mais non reversées dans les caisses de la Confédération, ce qui constitue un délit en regard du droit pénal administratif.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.