Sous enquête pour avoir fait circoncire son fils

GenèveLe père a fait opérer l’enfant au Kosovo sans en avertir sa mère, qui porte plainte.

Opération de circoncision. Image d'illustration.

Opération de circoncision. Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ils se sont aimés durant cinq ans. Leur enfant est né hors mariage en 2006. Aujourd’hui, ce couple se déchire devant la justice. La mère, qui a l’autorité parentale, rechigne à se soumettre aux décisions de justice sur les droits de garde. Un fait relativement courant lors des séparations. Le père, qui s’est vu octroyer un droit de visite par le tribunal tutélaire, doit en découdre désormais devant la justice pénale. Pour des faits rares. Selon nos renseignements, ce peintre en bâtiment se retrouve en effet sous enquête pour avoir fait circoncire son fils durant les vacances, l’été dernier, au Kosovo.

Selon nos renseignements, le 22 mai, le couple, qui n’en est plus un, s’est retrouvé dans le bureau du procureur Endri Gega. Entendu comme prévenu par le magistrat du Ministère public, l’homme est désormais prévenu de lésions corporelles simples. Une information confirmée hier par le porte-parole du pouvoir judiciaire Henri Della Casa.

Cette audience fait suite à la plainte pénale déposée par la femme «pour atteinte à l’intégrité physique et lésions corporelles sur la personne de mon fils mineur». Cette dernière, représentée par Me Philippe Girod, soutient qu’elle a toujours été opposée à cette opération litigieuse. L’enfant a montré son sexe à sa mère au lendemain de son retour de vacances le 25 août. «Il y avait du sang», a déclaré en substance la mère. Son fils aurait même évoqué une cérémonie et des gens en habits du dimanche à l’occasion de cette circoncision sans anesthésie. Des faits vertement contestés par le père, défendu par Me Agrippino Renda.

Développement dans nos éditions papier, numérique et iPad du vendredi 30 mai. (TDG)

Créé: 30.05.2014, 07h12

Articles en relation

«La liberté religieuse des parents prime sur le droit d'un enfant à son intégrité physique»

Interview Denis Muller, théologien et professeur d’éthique à l’Université de Genève, s'exprime sur le débat concernant la circoncision. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Français envisagent le référendum d'initiative citoyenne
Plus...