Passer au contenu principal

Encore des amendes contre les rassemblements

La police a délivré une dizaine de bûches mardi soir pour sanctionner ceux qui continuent à braver le coronavirus.

La police genevoise est bien décidée à faire respecter fermement les interdictions de rassemblements édictées par le Conseil fédéral.
La police genevoise est bien décidée à faire respecter fermement les interdictions de rassemblements édictées par le Conseil fédéral.
Enrico Gastaldello

On pensait que la population avait fini par comprendre le message du confinement édicté par le Conseil fédéral. Or certains continuent à banaliser les restrictions de liberté préconisées en ces temps de pandémie.

La police genevoise reste, elle, ferme envers les comportements inappropriés. Et plus particulièrement les rassemblements de plus de cinq personnes, tant sur le domaine public que privé. Mardi soir, les forces de l'ordre ont ainsi de nouveau délivré une bonne dizaine d'amendes.

En ville surtout

Des sanctions avaient été infligées en zone périurbaine, le week-end dernier; la police a surtout été mobilisée en ville cette fois-ci. «On nous a signalé des groupes dans les quartiers de Plainpalais, de la Servette, du Grand-Pré et aux Cropettes», détaille Alexandre Brahier, porte-parole de la police genevoise, déterminée à faire cesser tous ces troubles au plus vite.

Car le nombre de sanctions ne reflète pas le manque de civilité, souligne le porte-parole: «Face à la menace de riverains d'appeler la police, des groupes se dispersent avant qu'on arrive sur place.» Qui prévient: «En cas de récidive, cela devient contraventionnel et le montant de la sanction exponentiel.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.