Passer au contenu principal

Les enclos pour chiens ne sont pas sans danger

La mort d’un caniche, agressé par un staffie, suscite le débat sur la sécurité dans les espaces canins. Reportage.

«Luna», lévrier espagnol, apprécie cet endroit, terni par la mort d’un caniche dimanche.
«Luna», lévrier espagnol, apprécie cet endroit, terni par la mort d’un caniche dimanche.
Steeve Iuncker-Gomez

Un petit caniche blanc a été mortellement blessé par un puissant chien brun, dimanche matin à Champel. Mais contrairement aux informations transmises par la police genevoise, ce n’est pas un amstaff qui «a saisi, soulevé puis secoué le petit chien, avant de le reposer mort au sol». Il s’agit en fait d’un staffordshire bull-terrier – staffie – «qui ne figure pas sur la liste des chiens dangereux dressée par le Conseil d’Etat. Il n’était ainsi pas contraint d’être tenu en laisse et de porter une muselière», corrige le vétérinaire cantonal, Jérôme Föllmi, qui n’est toutefois pas surpris que «ce chien trapu à la gueule assez impressionnante ait pu être pris pour un molosse».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.