Emouvant hommage pour la jeune cycliste

AccidentA l’appel de Pro Vélo, une cinquantaine d’amis de la victime, de collègues et de cyclistes se sont rassemblés sur les lieux de l’accident.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vendredi matin, une jeune femme de 27 ans était fauchée par un poids lourd au coin de la route de Malagnou et du Vallon à Chêne-Bougeries. Sur les lieux, quelques fleurs, une peluche, des bougies posées sur une armoire électrique, rappellent le drame. Elles ont été placées par les participants d’une commémoration silencieuse organisée par l’association Pro Vélo. Dimanche matin, une cinquantaine de personnes ont fait le déplacement. Parmi elles, des membres de l’association, des élus locaux, des collègues de travail. Et dans la foule désolée, on en apprend un peu plus sur la victime. La jeune femme, brune aux cheveux bouclés, est décrite par une voisine de la famille comme une sportive qui avait fait le tour d’Europe à vélo et pratiquant le triathlon. Elle aurait grandi aux Grottes dans une famille de quatre enfants et menait de brillantes études à l’Université de Genève. Après un double master en mathématique et en géologie, la jeune femme bûchait sur son doctorat. «Elle était drôle, indépendante et brillante, un modèle», assure une jeune femme les larmes aux yeux. Organisateur de la manifestation, Alfonso Gomez, membre de Pro Vélo. explique que l’idée du rassemblement a surgi comme une évidence suite à la mort du premier cycliste de l’année.

On ignore toujours les circonstances du drame durant lequel un camion de chantier circulant en direction de la ville sur la route de Malagnou a tourné à droite pour prendre celle du Vallon, heurtant la cycliste qui poursuivait sa route sur la bande cyclable. Car le paradoxe, c’est que la route de Malagnou comporte des pistes cyclables aménagées sur une grande partie de son tracé. Ce n’est pas le cas sur le début du Vallon, une avenue plus étroite, empruntée néanmoins quotidiennement par des flots de voitures, des bus, des camions qui rejoignent la route de Chêne. Il y a une dizaine d’années, ce croisement délicat aurait déjà été modifié suite au décès d’un cycliste. En ce qui concerne le chemin du Vallon, deux élues de Chêne-Bougeries, Marion Sobanek (PS) et Hélène Wyss (Verts), assurent que la sonnette d’alarme a été tirée récemment au Conseil municipal. «Lors des travaux qui viennent de se terminer sur cette route, nous sommes intervenues pour demander une vraie piste cyclable. On nous a dit que puisque c’était une route cantonale, la commune ne pouvait rien faire. J’ai demandé s’il fallait un mort pour bouger, explique l’élue Verte. Le problème, c’est que ceux qui nous parlent ne font jamais de vélo.»

Créé: 29.01.2017, 16h55

Articles en relation

Une cycliste de 27 ans perd la vie à la route de Malagnou

Fait divers Un accident s’est produit avec un camion. L’engin a tourné tandis que la jeune femme poursuivait sa route sur une bande cyclable. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dons d'organes: le Conseil Fédéral veut le consentement des proches
Plus...