Le radical Longchamp reprend le département de Mark Muller ad intérim

conseil d'EtatLe Conseil d'Etat a fixé l'élection complémentaire le 17 juin et la prestation de serment du nouvel élu le 29 juin.

Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

François Longchamp dirigera le Département des constructions et des technologies de l'information dès demain et jusqu'à ce que le successeur de Mark Muller entre en fonction, soit le 29 juin. L'élection complémentaire du magistrat libéral qui a annoncé sa démission lundi aura lieu le 17 juin. Si aucun des candidats ne devait obtenir le tiers des suffrages exprimés le 17 juin, un second tour de scrutin aura lieu le 22 juillet. Dans ce cas l'intérim exercé par le radical se poursuivrait jusqu'au 8 août.

Le président du Conseil d'Etat a annoncé ces décisions cet après-midi à l'issue de la séance ordinaire du gouvernement. Pierre-François Unger a indiqué que François Longchamp allait reprendre le dialogue avec les communes sur le plan directeur cantonal. Par ailleurs, le Conseil d’Etat procèdera à un large échange sur les dossiers importants tels que le projet Praille Acacias Vernets, le projet d’agglomération, la politique de cohésion sociale en milieu urbain et le projet de métropole lémanique.

L'attribution du DCTI à François Longchamp préfigure-t-elle une rocade de département? Le Conseil d'Etat répond que «l’attribution et l’organisation définitives des départements se feront en présence de la personne élue, une fois son identité connue à l’issue de la procédure électorale».

Les partis désigneront leur candidat avant la fin mars

Les partis ont jusqu'au 6 mai à midi pour déposer leur candidature à la succession de Mark Muller. L'assemblée des délégués du MCG désigne ce soir déjà son champions. Ce sera sauf surprise Eric Stauffer.

les libéraux-radicaux dont aucun des candidats possibles ne s'est encore déclaré choisiront l'homme ou la femme providentiel le 21 mars. Le Parti socialiste cherchera à récupérer son second siège perdu en 2009 au profit des Verts. Il arrêtera son choix lors de son congrès le 25 mars. Deux femmes sont déjà entrées en campagne: la députée Anne Emery-Torracinta et la maire d'Onex Carole-Anne Kast.

Le PDC, qui entend de connaître le nom du candidat PLR, n'a pas exclu de présenter un candidat. L'UDC a lancé un appel au PLR et au PDC d'organiser une primaire au cours de laquelle le meilleur candidat serait désigné pour que la droite conserve la majorité au gouvernement. Le PDC a décliné l'offre. (TDG)

Créé: 29.02.2012, 15h14

Articles en relation

Eric Stauffer vise le Conseil d’Etat. Mais est-il crédible?

Succession de Mark Muller Le patron du MCG passe pour une personne irascible, voire violente. De quoi torpiller sa candidature? Il ne le croit pas Plus...

Le PDC n'exclut pas de présenter un candidat pour succéder à Mark Muller

Conseil d'Etat genevois Le comité directeur du petit partenaire des libéraux-radicaux au sein de l'Entente genevoise prépare la succession de P.-F. Unger. Plus...

Le Parti socialiste choisira son candidat le 24 mars

Démission de Mark Muller Le comité directeur du Parti socialiste avait envisagé l'hypothèse de la démission du ministre PLR. Les candidats ont dix jours pour s'annoncer. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.