Une économie innovante inspirée de la nature

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Est-il possible de concilier efficacité écologique et efficience économique? Et comment passer d’une économie linéaire (production, consommation, élimination des déchets) à une économie circulaire (écoconception, consommation durable, allongement de la durée d’usage et réutilisation des déchets en tant que ressources)?

Est-il possible de concilier efficacité écologique et efficience économique?

C’est pour tenter de répondre à ces questions que la Chambre genevoise de l’économie sociale et solidaire (APRÈS-GE) organise ce lundi une conférence sur les thématiques encore peu connues que sont l’écologie industrielle et le biomimétisme. Il s’agit de présenter leur contexte, les perspectives politiques à Genève et des exemples inspirants tirés de la région et d’ailleurs.

L’écologie industrielle consiste à analyser les flux d’énergie et de matière à une échelle suffisamment importante pour permettre de faire coïncider les rejets de certaines activités avec des besoins en matières premières. À Genève, c’est essentiellement le secteur tertiaire qui est concerné: mutualisation d’infrastructures, d’équipements, de ressources et de services. En outre, nombre d’entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS) sont des pionnières au regard de ces dynamiques novatrices, comme la collaboration entre Geminoh et l’Apaisée (utilisation des drêches du brassage de bière comme substrat pour la production de champignons), Terrabloc (fabrication de briques avec la terre d’excavation), Exodes urbains (microferme aquaponique) ou Neonomia (coopérative interprofessionnelle d’entrepreneur-e-s salarié-e-s mutualisant réseau, local et support administratif). En résumé: «Faisons de nos déchets des ressources, et de ces processus des activités économiques».

Le biomimétisme est un processus d’innovation qui considère la nature comme une réserve de connaissances permettant de développer des activités économiques cohérentes avec les capacités de charges environnementales. Des exemples parlants sont l’inspiration de la structure du chardon pour le velcro, de la peau du gecko ou du requin pour une adhérence maximale ou une meilleure pénétration sous l’eau, ou encore la bioluminescence, soit une conversion d’énergie chimique en énergie lumineuse inspirée du fonctionnement de champignons.

Attention cependant à ne pas tomber dans le fantasme simpliste qui voudrait recopier aveuglément la nature et ses millions d’années d’évolution. Il serait fort regrettable de la voir se faire piller en tant que ressource de connaissances, comme c’est déjà le cas en tant que ressource de matière. C’est au contraire une belle opportunité de faire évoluer cette relation, d’autant plus que l’humanité ne se sert encore que de quelques pour-cent de la biodiversité végétale recensée. (TDG)

Créé: 09.11.2018, 15h27


Retrouvez ici tous les invités de la Tribune de Genève La rubrique L’invité(e) est une tribune libre (3000 signes, espaces compris) sélectionnée par la rédaction. Avant d’envoyer votre contribution, prenez contact assez tôt à courrier@tdg.ch, afin de planifier au mieux son éventuelle publication.

Conférence à Uni Mail

12 novembre à 12 h 15 à Uni Mail (salle MS 160). Avec Antonio Hodgers (conseiller d’État), Dominique Bourg (UNIL), Fanny Bernard (APRÈS-GE), Marc Sneiders (FTI) et David Martin (SOFIES).

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Conférence sur le climat de Katowice
Plus...