Un écolier sur les bancs du Municipal

PortraitÀ 13 ans, il assiste aux plénières du Grand-Saconnex par intérêt.

Casper de Jong prend intérêt à la vie et aux affaires de sa commune.

Casper de Jong prend intérêt à la vie et aux affaires de sa commune. Image: STEEVE IUNCKER-GOMEZ

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La première fois qu’il est venu, on ne l’a pas remarqué. Au bout de la troisième fois, on l’a scruté avec un air interrogateur. À la septième, on a commencé à se poser des questions. Il y a un mois, on est finalement allé lui parler. Casper, 13 ans, assiste depuis un an aux séances du Conseil municipal du Grand-Saconnex. Pas pour accompagner un parent élu ni parce qu’il n’y a rien à la télévision ce soir-là. Il est là par intérêt. Le Saconnésien s’installe dans le coin réservé au public à 20h, reste jusqu’à la fin – parfois jusqu’à 23h, voire plus –, prend des notes avec sa plume d’écolier sur un cahier ligné. Alors que l’ennui est parfois palpable dans les rangs même des élus, lui ne cille pas. On a voulu faire connaissance avec cet adolescent intéressé, intéressant et définitivement peu commun.

S’informer et soutenir ceux qui s’engagent

Son premier Conseil municipal (CM), c’était en février. «J’ai eu envie de découvrir de quoi on parlait, de savoir ce qui se passe dans ma commune, en particulier sur les projets liés à la mobilité, du nouveau tunnel autoroutier au trafic de l’aéroport. Mais aussi sur les grands travaux, pour voir ce qui nous attend, comment tout cela est décidé. J’ai souvent des questions avant d’aller au CM et je reviens avec des réponses que je partage avec ma famille.»

En toute honnêteté: on s’ennuie parfois en plénière, non? Il concède en souriant que ça arrive. «Lorsque ça parle du budget ou des rapports de commissions. Mais surtout, pourquoi lit-on toujours à haute voix rapports, courriers et autres documents? C’est tellement long! Et lors de l’approbation du PV, certains élus pinaillent pendant plusieurs minutes pour une virgule mal placée…» Pour contrer l’ennui, il lit les documents de séance «ou bien je regarde les élus pour voir ce qu’ils font», sourit-il. Casper participe au CM par intérêt mais aussi dans une visée citoyenne. «C’est important d’avoir de bonnes personnes en politique, alors si on peut les soutenir en venant, c’est bien, car ce qu’elles font est essentiel.» Qui soutient-il d’ailleurs? «Les Verts, parce que le climat, c’est très important, tout comme l’égalité homme-femme.» Un PDC, le conseiller administratif Jean-Marc Comte, remporte également son adhésion. «Même s’il n’est pas Vert, il a quand même des idées qui s’en rapprochent. Par exemple, il se bat pour une voie en site propre à la route de Ferney pour les TPG et les vélos.» Des élus qu’il aime moins? «Il y en a. Mais il faut de tout.»

Celui qui manie visiblement la diplomatie a vite intégré le fonctionnement des rouages politiques. Jusqu’à lancer sa propre pétition l’été passé, pour que l’Ancienne Route à sens unique soit autorisée dans les deux sens pour les vélos. «J’en avais marre de voir des gens se faire amender, de devoir faire un détour sur le chemin de l’école. Je me suis mis à côté des policiers qui verbalisaient les cyclistes et j’en profitais pour faire signer ma pétition!» Le texte, calligraphié à la plume, et les vingt paraphes sont déposés en octobre. «La récolte était compliquée. J’y allais le mercredi, mais si la police n’était pas là, personne ne s’arrêtait. Et je devais aller au piano.»

On l’imagine aisément figurer sur une liste électorale dans quelques années. On se trompe. «J’aime bien m’engager, mais on peut agir sans être élu.» La preuve s’étale sur le sol de son salon: «Avec l’écogroupe de l’école, on organise une friperie et je m’occupe de faire les banderoles.»

Mairie en Lego et «99 Luftballons» en tête

Suivre le CM n’est pas son seul passe-temps original. Casper est un fan de Lego. Là où certains construisent des châteaux, lui bâtit… la mairie du Grand-Saconnex. Avec son petit frère Wouter, ils ont reproduit des bâtiments de la commune. Ce bilingue français-néerlandais joue aussi de la batterie et chante «un peu de tout, sauf du rap». Des morceaux engagés de préférence. «J’ai adoré «99 Luftballons», qui s’oppose à la guerre froide. Ma mère me l’a fait découvrir.» Il est plutôt à bonne école avec ses parents, qui l’emmènent à Berne pour une manifestation proclimat ou lui mettent de côté des articles du «Temps». «Je suis également abonné à un site de nouvelles néerlandais destiné aux jeunes. C’est hyperbien.» La «Tribune de Genève»? «Je n’ai jamais essayé. J’espère que ce n’est pas aussi fouillis que le site de la RTS…» On repart avec «99 Luftballons» dans la tête; Casper referme la porte avec tdg.ch installé sur son natel.

Créé: 13.02.2020, 08h30

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Menacé par des explosifs, le village de Mitholz sera évacué dix ans
Plus...