L’école primaire du Mail a fêté ses 100 ans d’existence en beauté

ÉducationLes élèves de l’établissement, âgés de 4 à 12 ans, ont célébré cet anniversaire en se plongeant dans le passé.

La fête de clôture pour le 100e anniversaire de l’école du Mail a eu lieu mardi, dans une ambiance joyeuse et intergénérationnelle.

La fête de clôture pour le 100e anniversaire de l’école du Mail a eu lieu mardi, dans une ambiance joyeuse et intergénérationnelle. Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’école du Mail, à la Jonction, a été créée en 1919. Mardi soir, elle fêtait ses 100 ans. Musique, danses, fifres et tambours – ambiance d’époque garantie – mais aussi un grand buffet de mets sucrés et salés, préparés par les enfants et leurs parents, étaient au rendez-vous.

Auparavant, les 18 et 24 juin, les élèves de cet établissement primaire avaient exposé leurs travaux et bricolages effectués pour l’occasion. La fête a rassemblé quelque 800 personnes. Pas d’invitation officielle écrite, mais le bouche-à-oreille a bien fonctionné.

Une partie des activités proposées les 18 et 24 juin avaient comme but de plonger le public dans le passé. Au début du XXe, plus précisément. Une classe entière a été recréée telle qu’elle était à l’époque. Une dictée traditionnelle y a eu lieu. Le succès a été tel qu’une file d’attente s’est formée. L’instituteur a lu un texte d’antan. Gare aux cancres… Ils ont reçu un coup de règle sur les doigts.

Dans le préau, retour également en 1919, avec notamment le jeu de la marelle. Les grands élèves de l’école ont donné des explications historiques au cours d’une balade à travers le quartier. Des anecdotes du passé lointain et plus proche ont été racontées.

À l’intérieur de l’établissement, on pouvait voir des maquettes en carton de l’école d’il y a un siècle construites par les enfants, ainsi que des personnages en argile.

Une autre classe permettait, elle, de faire voyager le public dans le futur. Les élèves ont imaginé l’école telle qu’elle pourrait être dans cent ans, avec des robots qui enseignent et des iPad en guise de cahiers.

Depuis le début de l’année scolaire, les enfants ont mené diverses enquêtes sur la vie scolaire en 1919. Les professeurs les ont accompagnés dans leurs démarches. Des témoignages écrits et des récits d’écoliers de ces années-là ont été retrouvés dans les archives de l’école et de l’Université.

«Radio 100e», une série de douze émissions consacrées à l’école du Mail à travers l’histoire, en collaboration avec l’UNIGE, a donné la parole aux enfants d’alors, à travers des textes retrouvés et lus par les élèves actuels. Une émission radiophonique par semaine traitant de ce sujet a été réalisée depuis le mois de mars.

Une attention particulière a été portée à l’une des figures de l’école du Mail: Robert Dottrens, directeur entre 1928 et 1952. C’est lui qui a introduit les haut-parleurs, le nouveau mobilier plus individualisé et les tableaux noirs réglables. Sous son impulsion, des travaux en groupe ont commencé et une échelle de notes qualitatives a été instaurée.

Sur place, quelques anciens élèves relèvent l’ambiance festive du soir de clôture de cette 100e année d’existence: «Pour nous, c’est la possibilité de se retrouver après de nombreuses années! La commémoration des 100 ans de l’école rappelle à quel point elle a marqué l’enfance de milliers de Genevois.»

Une ancienne élève, pas loin de la quarantaine, ajoute: «Nous avons organisé une rencontre de classe trente ans après notre départ de l’école.»

Créé: 28.06.2019, 08h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Smog: les voitures polluantes interdites de centre-ville
Plus...