Passer au contenu principal

L’École de parents du Cycle d’orientation est dans l’impasse

Le maintien des cours de français destinés aux parents non francophones n’est pas assuré.

Des discussions sont entamées avec le Bureau d’intégration des étrangers afin de trouver une solution pour les 642 parents inscrits.
Des discussions sont entamées avec le Bureau d’intégration des étrangers afin de trouver une solution pour les 642 parents inscrits.
Steeve Iuncker Gomez

Le mois de mai pourrait bien sonner le glas des cours de l’École de parents du Cycle d’orientation. Ses 22 enseignantes ont appris mardi 5 mars que leur contrat ne serait pas renouvelé, et elles ne savent pas encore si elles auront droit au chômage. L’institution (à ne pas confondre avec l’École des parents, une association privée) avait déjà dû renoncer aux classes d’allemand, d’anglais, de maths et d’informatique ces dernières années. Depuis, la seule prestation maintenue était les cours de français pour parents non francophones dont l’enfant est inscrit à l’école publique à Genève. Ils sont 642 inscrits cette année. Ces cours sont gratuits, excepté une taxe d’inscription de 40 francs à partir du niveau intermédiaire. Ils se tiennent notamment aux Cycles de l’Aubépine, de Sécheron ou des Coudriers.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.