L'école genevoise à l’ère numérique

EducationTerminé le tableau noir. Les élèves utilisent désormais tableaux interactifs, iPad et QR codes.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un élève glisse un QR code sous une webcam pour apprendre l’alphabet. Des collégiens analysent un passage de Harold et Maude en anglais sur un iPad et une écolière corrige une dictée en écrivant virtuellement au tableau. Voilà le nouveau visage de l’école. Bienvenue dans l’ère numérique. Le Département de l’instruction publique (DIP) a pris en marche le train de l’évolution technologique et mène des expériences dans plusieurs écoles, du primaire au collège.

Ecrire virtuellement au tableau

Pendant des années, l’équipement technologique des écoles se limitait à un ordinateur dans un coin de classe et quelques salles informatiques. Aujourd’hui, il s’enrichit et se diversifie. Trois outils technologiques sont en test dans les écoles genevoises, dont le tableau numérique. Son principe: un beamer relié à un ordinateur et un tableau blanc. Le maître l’utilise comme support de projection ou comme ardoise effaçable. Un stylet, repéré spatialement par le beamer, permet d’écrire virtuellement sur les images affichées.

L’école primaire Grand-Saconnex Place est la première à être totalement équipée de cette technologie. Ce jour-là, en demi-groupe dans la classe d’André-Luc Jeandet, une dictée à trous est projetée sur le tableau. Aline trace «arbre» un peu maladroitement, pas évident d’écrire avec ce gros stylo… Face au tableau futuriste, la vieille école n’a pas dit son dernier mot: au pupitre, c’est plume et bon vieux papier.

Développement dans nos éditions papier, électronique et tablettes du jeudi 17 avril. (TDG)

Créé: 17.04.2014, 08h57

Articles en relation

Exit le tableau noir en fac de médecine, on utilise un grand écran interactif

CMU 25 tableaux traditionnels ont été remplacés par des tableaux blancs interactifs. Les élèves peinent toutefois à dompter cette technologie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Les Ukrainiens se choisissent un humoriste comme président
Plus...