Passer au contenu principal

Les Eaux-Vives ont hâte que les travaux soient terminés

Pour les habitants et les commerçants, la réjouissance principale de la prochaine mise en marche du CEVA est l’arrêt des nuisances causées par les chantiers.

Le chantier de la gare des Eaux-Vives à 12 jours de la mise en marche du CEVA.
Le chantier de la gare des Eaux-Vives à 12 jours de la mise en marche du CEVA.
Lucien Fortunati

Alors, la mise en marche prochaine du Léman Express, cela vous réjouit ou cela vous inquiète? À cette phrase d’approche aussi lourde que le marteau-piqueur de l’ouvrier s’affairant près de la nouvelle gare des Eaux-Vives, passants, habitants et commerçants fournissent d’emblée la même réponse: enfin l’arrêt des travaux! Pourtant, un contremaître à l’oeuvre explique que la fin des chantiers alentour ne correspondra pas à la mise en marche du CEVA le 15 décembre. «Nous, ouvriers, sommes engagés jusqu’au 19 décembre. Après, cela dépend du temps. S’il pleut beaucoup, certaines étapes ne pourront pas avancer à la vitesse prévue.» Sans compter les imprévus, comme «les racines de cet arbre qui dépassent du niveau de la chaussée».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.