Easyjet en Suisse: vingt ans et mille employés

AviationLe groupe orange s’efforce de réduire son empreinte carbone, qui grossit pourtant chaque année.

Chez Easyjet, les émissions polluantes par passager diminuent, mais globalement elles augmentent.

Chez Easyjet, les émissions polluantes par passager diminuent, mais globalement elles augmentent. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Easyjet Switzerland, la société suisse du groupe low cost britannique, fête ses 20 ans. Ses patrons ont marqué le coup, dans un café en ville jeudi avec la presse, et mis en avant leurs efforts pour développer l’entreprise de la façon la plus durable possible.

Une flotte jeune (les avions de la compagnie ont en moyenne 6 ans, les nouveaux modèles polluent moins), mais aussi des taux de remplissage records (une moyenne, en hausse régulière, de 93%) engendrent une diminution des émissions par passager. «Notre empreinte carbone a baissé de 32% depuis l’an 2000 et nous visons les 38% pour 2022, pour atteindre, par passager, l’équivalent d’une Toyota Prius», s’est félicité Jean-Marc Thévenaz, le patron d’Easyjet Switzerland.

L’an dernier, les émissions de gaz carbonique par passager et par kilomètre du groupe ont pesé 78,46 grammes (contre 90,31 en 2008), un chiffre qui diminue en effet chaque année ou presque.

Empreinte carbone en baisse? Uniquement si on regarde par passager, car globalement les chiffres d’Easyjet (qui incluent ceux des sociétés du groupe en Suisse et à Vienne, Easyjet Europe) montrent que ses émissions croissent d’année en année, plus vite même que les baisses par passager.

En 2018, Easyjet a émis 7,6 millions de tonnes de gaz carbonique («carbon emissions», selon son rapport annuel). En 2017, on en était à 7,1 millions, l’année précédente à 6,5. En 2008, à 4,3 millions. En 2004, première année pour laquelle les données sont disponibles, à 2,24 millions.

La rançon du succès. L’an dernier, Easyjet Switzerland a transporté 14,5 millions de passagers, un million de plus qu’en 2017. Le groupe recense mille salariés entre Genève et Bâle. Easyjet collabore (pas financièrement) avec une start-up américaine, Wright Electric, qui vise à construire des aéronefs équipés de moteurs électriques. Son directeur, Jeffrey Engler, présent pour l’anniversaire d’Easyjet à Genève, a évoqué l’éventualité que le groupe orange utilise de tels appareils dans une décennie. (TDG)

Créé: 11.04.2019, 16h10

Articles en relation

Easyjet mise sur un gros avion à Cointrin

Aviation Un appareil de 235 places doit atterrir ce vendredi. Et permettre au transporteur d’accueillir plus de clients sans ajouter des vols. Plus...

Entre juillet et août, Easyjet a annulé en moyenne près de cinq vols par jour

Genève Aéroport Le groupe orange supprime plus de vols que les autres car ses marges de manœuvre sont moindres. Tension chez les passagers. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Un arbre s'abat au cimetière des Rois
Plus...