Passer au contenu principal

La droite municipale punit l’Usine après le défilé des tagueurs

Si elle n’obéit pas à l’Etat, la subvention de 2016 sera bloquée et les coûts des déprédations déduits.

Des policiers en uniforme, des agents municipaux. Mercredi soir, la salle de l’Hôtel de Ville était bien gardée afin d’accueillir les nombreux sympathisants de l’Usine venus assister à la suite – et fin – du débat sur le site culturel au Municipal. Après avoir subi une fouille à l’entrée de la tribune du public, décliné leur identité et s’être vu interdits d’amener une pierre tombale en Sagex, les membres de l’association ont assisté au coup de semonce donné au lieu alternatif par la droite, lors d’un troisième débat très animé.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.