Double incendie de voitures sur Plainpalais

Fait diversCoup sur coup, en moins de dix minutes d'intervalle, des véhicules stationnés ont brûlé sur les rues Prévost-Martin et Dancet.

Le feu a pris sur un véhicule garé dans le parking situé au centre de la rue Dancet (photo d'illustration).

Le feu a pris sur un véhicule garé dans le parking situé au centre de la rue Dancet (photo d'illustration). Image: Steeve Iuncker-Gomez

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

D’habitude les pompiers sortent après minuit pour ce genre de sinistres aux origines suspectes. Là, c’est bien avant. Secteur Plainpalais, ce vendredi soir. A 21 h 47 sur la rue Prévost-Martin; à 21 h 56 sur la rue Dancet. À chaque fois, des voitures qui brûlent, garées le long du trottoir, moteur éteint.

Double réquisition, confirmée par la police à la minute près. «On s’oriente vers une piste criminelle», précise sa porte-parole, Joanne Matta. Avant d’ajouter: «Sur la rue Dancet, l’incendie s’est propagé, deux véhicules ont été touchés.»

Les professionnels de l’extinction, neuf hommes du SIS et deux véhicules, sont donc allés d’une adresse à l’autre, en franchissant la rue de Carouge qui les sépare, sans repasser par la caserne. Ils ont rapidement été maîtres de l’affaire. Éteindre une voiture en surface, même totalement embrasée, est plus aisé qu’au deuxième sous-sol d’un parking.

La brigade de police technique et scientifique a pris le relais. Elle sait comment faire parler les carrosseries calcinées. Avant de les libérer pour la casse. Les dégâts sont importants. (TDG)

Créé: 13.01.2018, 17h39

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

En droit suisse, un homme ne peut être violé
Plus...