Passer au contenu principal

«Le dopage me rend agressif, je veux arrêter»

Un Genevois de 37 ans raconte comment il est entré dans le cercle vicieux des anabolisants. Cette pratique, souvent guidée par un motif esthétique, est dangereuse et reste peu contrôlée.

Plus de muscles, moins de gras, des performances extraordinaires jour et nuit: les anabolisants promettent monts et merveilles.
Plus de muscles, moins de gras, des performances extraordinaires jour et nuit: les anabolisants promettent monts et merveilles.
BRIAN CAHN/CORBIS

Ce sont des sportifs amateurs, des adeptes de fitness, qui, un jour, ont envie d’un coup de pouce pour progresser ou muscler leur corps plus vite. Ils se mettent à absorber des substances qui, combinées et prises à haute dose, produisent des résultats impressionnants. Mais rien de magique dans ces métamorphoses: ces produits sont dangereux pour la santé, tant physique que psychique. L’impuissance et l’agressivité sont, entre autres, au rendez-vous (lire ci-contre).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.