Dominique Warluzel peut désormais retourner aux Bahamas

JusticeL’avocat a obtenu de la justice le droit de quitter le territoire. Mais il devra notamment suivre un traitement ambulatoire.

Dominique Warluzel est privé du droit de détenir une arme à feu.

Dominique Warluzel est privé du droit de détenir une arme à feu. Image: RTS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Condamné en octobre 2016 pour avoir tiré sur son aide-soignante, l’avocat genevois Dominique Warluzel a obtenu la libération conditionnelle de la mesure qui lui avait été infligée: un traitement en institution. Ainsi en a décidé jeudi le Tribunal d’application des peines et des mesures (TAPEM), ce qui lui permettra de résider où bon lui plaît, y compris hors de Suisse.

La décision est assortie d’un délai d’épreuve de cinq ans, a précisé hier à l’ATS Henri Della Casa, porte-parole du pouvoir judiciaire. Il confirme ainsi l’information révélée jeudi sur Léman Bleu.

Armes à feu interdites

En plus de l’obligation de soigner ses troubles, Dominique Warluzel n’aura plus le droit de détenir des armes à feu, détaille Le Temps hier. Diminué après un AVC, l’ex-ténor du barreau genevois avait tiré en janvier 2016 dans sa chambre d’hôtel sur son aide-soignante suite à une altercation, sans la blesser.

Il avait été reconnu coupable en octobre 2016 de tentative de meurtre par dol éventuel et condamné à une peine de prison de 30 mois, dont six mois ferme. Cette peine, prononcée au terme d’une procédure simplifiée, avait été suspendue au profit d’un traitement en institution.

Peu avant son procès, l’ancien homme de loi avait aussi versé à l’aide-soignante 170 000 francs à titre d’indemnisations et 80 000 pour ses frais d’avocat. Il avait expliqué à plusieurs reprises regretter «le choc traumatique infligé à cette personne», tout en précisant juger «exorbitant le montant de l’indemnisation».

Ce dossier avait connu plusieurs rebondissements tout au long de l’année 2016. Un chauffeur de taxi avait ainsi été brièvement inquiété parce que c’est lui qui avait livré l’arme à l’ancien ténor du Barreau. Aucune charge n’avait toutefois été retenue contre lui, de même que contre deux associés de l’étude Bonnant et Warluzel, où le revolver était stocké.

Rééducation aux Bahamas

Après 96 jours passés en détention provisoire au quartier cellulaire des HUG, l’avocat a dû rester dans une clinique et ensuite dans une villa aménagée rattachée à un établissement médical. Selon son avocat Christian Lüscher, l’ex-star du barreau pourra retourner chez lui aux Bahamas où il pourra continuer sa rééducation.

Dominique Warluzel a été un des avocats les plus en vue à Genève pendant de nombreuses années. Attiré par le cinéma et le théâtre, il est un proche d’Alain Delon. Ce dernier, qui avait été interrogé par la police dans le cadre de l’enquête, avait du reste précisé à la Tribune de Genève «avoir témoigné favorablement au sujet de son ami».

Dominique Warluzel avait quitté la Suisse en 2011 pour s’établir aux Bahamas. Son AVC de 2013 l’a énormément diminué physiquement et psychologiquement.

(TDG)

Créé: 07.07.2017, 16h46

Articles en relation

Prison avec sursis partiel pour Dominique Warluzel

Coup de feu à La Réserve L’avocat a été condamné vendredi à 30 mois de prison dont 6 mois ferme. Il devra verser en tout 250 000 fr. à son aide-soignante Plus...

Warluzel condamné à 30 mois de prison, dont six ferme

Justice La sanction est suspendue au profit d'une mesure thérapeutique. L'avocat devra payer 250 000 francs à son aide-soignante. Plus...

Dominique Warluzel a versé 170'000 francs à sa soignante

Coup de feu à La Réserve Le procès du célèbre avocat pourrait se tenir dans trois semaines devant le Tribunal correctionnel. Plus...

Reconstitution à La Réserve du coup de feu tiré par Dominique Warluzel

Bellevue Le point de divergence sur la position de la plaignante au moment du tir perdure. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.