Passer au contenu principal

Dominique Ducret recevra plus de trois millions de francs de l’Etat

Le Tribunal fédéral vient d'admettre qu'il avait droit à deux avocats pour le défendre. Réaction du procureur Jean-Bernard Schmid.

Genève, 16 mai 2011. Dominique Ducret, ex-président de la BCGe, arrive au Palais de justice. A sa gauche, Me Robert Assaël. A sa droite, Me Jean-François Marti.
Genève, 16 mai 2011. Dominique Ducret, ex-président de la BCGe, arrive au Palais de justice. A sa gauche, Me Robert Assaël. A sa droite, Me Jean-François Marti.
Pascal Frautschi/Tribune de Genève

Tous frais payés. L'ex-président de la Banque Cantonale de Genève (BCGe) Dominique Ducret s'en sort plutôt bien. Après avoir été totalement blanchi par la justice pour son rôle dans la débâcle de la BCGe qui avait coûté quelque deux milliards de francs aux contribuables, l'Etat devra lui rembourser environ trois millions de francs pour ses honoraires d'avocat durant toutes ces années.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.