Passer au contenu principal

Les hommes bannis d’un atelier sur les discriminations

Des doctorantes de l’IHEID organisent un workshop sur les discriminations. Les hommes «cisgenres» sont priés de ne pas s’inscrire.

Image d'illustration
Image d'illustration
DR

L’invitation a été envoyée à tous les doctorants inscrits à l’École doctorale suisse d’anthropologie, soit près de 200 personnes. «Sexuality, gender and fieldwork» (à savoir «Sexualité, genre et travail de terrain»), c’est le titre d’un atelier en anglais sur deux jours, les 9 et 10 décembre, organisé par deux doctorantes de l’IHEID pour la Conférence universitaire de Suisse occidentale. Le but: étudier les discriminations basées sur le genre à l’encontre des femmes et des personnes non binaires (personnes qui ne se reconnaissent pas dans un sexe défini) dans la méthode requise pour le travail de terrain en anthropologie et en sociologie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.