Dix «délégations» au Conseil d’État

GenèveL’exécutif cantonal a présenté dix groupes visant à le décloisonner sur des thématiques transversales.

Pierre Maudet lors du discours de Saint-Pierre.

Pierre Maudet lors du discours de Saint-Pierre. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Décloisonner le Conseil d’État. C’est en quelque sorte le rôle des «délégations» qui ont été présentées mercredi au point presse de l’Exécutif cantonal. Dix délégations ont été mises sur pied, dans la foulée du discours de Saint-Pierre, prononcé le 31 mai par Pierre Maudet, qui affirme la volonté du gouvernement de travailler dans un esprit collectif et consensuel. L’État, autrement dit, aspire à plus de transversalité que par le passé.

Aux quatre délégations institutionnelles permanentes qui existaient déjà (aux ressources humaines, à la protection de la population, au pouvoir judiciaire et un comité d’audit) s’ajoutent six nouveaux groupes. Deux sont temporaires et portent sur des missions déterminées dans le temps: le projet fiscal 2017 (PF17), qui vise à réformer le système d’imposition des entreprises sises dans le canton, et le projet Score, révisant la grille d’évaluation salariale de l’État.

Quatre délégations thématiques permanentes ont également été présentées: l’une sera dédiée aux transports, à l’aménagement et aux transfrontaliers, les autres au numérique, au contrat social et enfin à l’économie et à l’emploi.

Chaque délégation recense en principe trois conseillers d’État qui doivent se réunir tous les mercredis après-midi. Seul le groupe délégué à la protection de la population a un pouvoir décisionnel. But des opérations? Favoriser une action concertée du gouvernement sur les grands dossiers transversaux, selon le communiqué du point presse. «On est plus efficace si on travaille ensemble», résume Mauro Poggia, conseiller d’État au Département de l’emploi et de la santé.

Des binômes ont également été mis en place au sein du Conseil d’État. Ces structures, qui ne réunissent pas plus de deux membres de l’Exécutif, se veulent plus souples encore. Elles portent sur des thématiques particulières, des migrations (un sujet qui réunit Pierre Maudet et Thierry Apothéloz) à la santé et au social (Mauro Poggia et Thierry Apothéloz). (TDG)

Créé: 13.06.2018, 17h31

Articles en relation

Maudet appelle les partis à conclure un pacte

Politique Le président du Conseil d’État a lu son premier discours de Saint-Pierre. Il appelle les partis à s’unir pour répondre aux défis des chantiers à venir. Plus...

Pierre Maudet garde la Sécurité et décroche la présidence

Désignation Le nouveau Conseil d’État s’est réparti les sept départements, largement remaniés. L’affaire du voyage de Pierre Maudet n’aurait pas pesé lors des négociations internes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Genève: la sécheresse sévit
Plus...