Passer au contenu principal

Les directeurs d'école primaire n’enseigneront plus

La gauche et le PDC ont biffé l’obligation faite aux directeurs du primaire d’avoir des temps d’enseignement.

La loi sur l'instruction publique a été modifiée jeudi soir par le parlement genevois.
La loi sur l'instruction publique a été modifiée jeudi soir par le parlement genevois.
Lucien Fortunati

Le Grand Conseil a modifié jeudi la loi sur l’instruction publique (LIP) en biffant l’obligation faite aux directeurs d’établissements d’école du primaire de donner des cours. La suppression a été acceptée par 53 oui (gauche et PDC) contre 32 non et 3 abstentions.

Cette contrainte avait été ajoutée par la droite à la loi en séance plénière, en 2015, dans le cadre d’une révision de la LIP. L’ajout n’avait jamais été discuté auparavant lors des débats en commission de l’enseignement. La socialiste Salima Moyard, rapporteuse de majorité, s’est du reste indignée du procédé, insistant aussi sur le caractère inégalitaire de l’obligation puisque les directeurs du secondaire n’y sont pas astreints.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.