Diplomate égyptien exécuté: une femme obtient sa libération provisoire

AuditionsLe suspect reste en prison. Son frère a été interrogé. Tous les protagonistes ont été sommés de se taire.

Le lieu du drame survenu en 1995.

Le lieu du drame survenu en 1995. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vingt-trois ans après l’exécution d’un diplomate égyptien dans un parking au Petit-Saconnex, le Ministère public de la Confédération (MPC) tient un suspect. Comme nous le révélions en novembre, A., un Italo-Ivoirien né en 1969 a été arrêté le 30 octobre. Il est soupçonné d’avoir tué l’homme qui travaillait à Genève au sein de la mission égyptienne auprès des Nations Unies. Ce conseiller commercial avait été retrouvé mort dans le sous-sol de l’immeuble où il vivait, à l’avenue du Bouchet.

Ex-maîtresses entendues

Dans la foulée, une ex-amie de A., défendue par Me Romanos Skandamis, a été arrêtée en novembre et détenue six semaines (lire ci-contre). L’ancien couple se retrouve prévenu de meurtre, subsidiairement d’assassinat. L’ADN des deux ex-amants a été retrouvé sur un silencieux ayant servi à étouffer les coups de feu. Après ces arrestations dans cette affaire sensible, le MPC a ordonné aux parties de garder le silence jusqu’au 28 février pour les besoins de l’enquête, notamment pour éviter les risques de collusion. «Les détenus, malgré le régime privatif de liberté, ont la possibilité de révéler à des tiers des secrets de l’affaire, lesquels pourront être colportés ultérieurement», écrit le procureur dans cette décision d’interdiction.

Que s’est-il passé durant ces deux mois de silence forcé? Selon nos informations, la Genevoise qui a passé six semaines en détention à la prison de Lonay (VD) a obtenu sa libération provisoire. Ce n’est pas tout, le frère du prévenu a également été entendu. Comme prévenu. De quoi? Mystère. D’autres anciennes maîtresses et personnes de l’entourage ont été auditionnées par les enquêteurs. Aucune n’accable les suspects. À ce stade, seul l’ADN parle contre eux. Une empreinte de A. a été retrouvée sur le silencieux. Et la prévenue de se défendre en audience: «J’ai pu éternuer sur l’objet en question (ndlr: le silencieux)», relève celle qui, comme son ex-ami, conteste les faits reprochés.

«Une atteinte à la liberté»

Me Skandamis se dit choqué par la décision d’interdiction de parler du MPC, qui selon lui ne se justifie pas (lire ci-contre). À noter qu’une violation de cette interdiction correspond à «une insoumission à une décision de l’autorité». L’article 292 du Code pénal prévoit que «celui qui ne se sera pas conformé à une décision à lui signifiée, sous la menace de la peine prévue au présent article, par une autorité ou un fonctionnaire compétents sera puni d’une amende». La décision «faisant l’objet d’un recours», le MPC, contacté cette semaine, n’a pas souhaité s’exprimer. (TDG)

Créé: 15.03.2019, 07h05

«Cela commence à ressembler à un enlèvement par l’Etat»

Romanos Skandamis, l’avocat de la femme arrêtée en novembre, réagit à la décision du Ministère public de la Confédération de garder le silence à l’égard des prévenus et de leurs avocats.

Selon lui, interdire aux avocats d’informer la famille des suspects du déroulement de la procédure est «un fait rarissime». Et injustifié, car les articles de la «Tribune de Genève» avaient déjà parlé des deux arrestations.

Cette interdiction est-elle conforme à la loi?
À mon avis, non. Pour moi, le Code de procédure pénale n’autorise pas ce type de décision. Nous avons recouru mais, paradoxe, comme la mesure a pris fin, le recours auprès de la Cour des plaintes du Tribunal pénal fédéral risque de ne pas être tranché, faute d’intérêt actuel.

Que pouvez-vous faire?
L’unique chose que nous pouvons faire – c’est ce que je fais en vous répondant – est de dénoncer cette situation où les autorités de poursuite pénale transforment la procédure en une espèce de boîte noire dont on ignore tout, en privant les familles, le public et les proches de toute information: cela commence à ressembler
à un enlèvement par l’État.

Mais l’ADN de votre cliente a quand même été retrouvé sur le silencieux utilisé pour exécuter A.
Il existe beaucoup de mythes autour de l’ADN. Il dit beaucoup moins de choses que celles qu’on a souvent envie de lui faire dire: le silencieux dont on parle est un silencieux artisanal confectionné par des objets de tous les jours. Une empreinte génétique peut très facilement se retrouver sur ce type d’objet ainsi que se transférer d’objet en objet. Éternuer à proximité suffirait. Certes, vingt-trois ans plus tard, juste avec l’ADN on peut, dans certains cas, exonérer quelqu’un. Mais l’inverse n’est pas possible.

Vous avez l’air fâché…
Je suis fâché parce qu’une femme a été privée de sa famille et de ses enfants en bas âge pendant six semaines pour être détenue en silence et devoir répondre à la même question encore et encore: «Comment se fait-il que votre ADN se retrouve sur le silencieux?» Cela devient vite aussi injuste que stupide. Ma cliente a été libérée suite au dépôt de notre recours au Tribunal fédéral. Je suis content de cela.
F.M.

Articles en relation

Diplomate égyptien tué en 1995: un suspect arrêté

«Cold case» à Vernier Vingt-trois ans après les faits, un vendeur de voitures est prévenu du meurtre, voire de l’assassinat, d’un notable égyptien. Son ADN a été identifié sur l’arme du crime. Plus...

Diplomate tué à Genève en 1995: une femme arrêtée

Interpellation Une ex-amie du premier suspect arrêté fin octobre a été entendue mercredi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Tintin a 90 ans
Plus...