«Le diabète n'est pas uniquement une maladie de civilisation»

Journées du diabèteLe diabétologue en chef des HUG s'inquiète de la progression de la maladie.

Le Dr. Jacques Philippe, spécialiste du diabète. Photo d'archive.

Le Dr. Jacques Philippe, spécialiste du diabète. Photo d'archive.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mercredi 14 novembre. Cette date, loin d'honorer uniquement Sainte-Adaltrude et autres Lorcan, rime aussi avec journée mondiale du diabète, cette maladie métabolique qui perturbe le système de régulation du sucre dans l'organisme. A cette occasion, le médecin Jacques Philippe, chef du service d'endocrinologie, de diabétologie, d'hypertension et de nutrition aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) nous répond.

Y a-t-il de plus en plus de personnes touchées par cette maladie?

Le diabète augmente dans tous les pays. En Suisse, la maladie a augmenté fortement depuis les années nonante. Les statistiques suisses sont difficiles à obtenir, mais on est passé de 3 à 4% environ de la population suisse à 6 ou 7% aujourd'hui.

Quelle est la proportion de diabétiques à Genève?

Dans le canton, dans la tranche des 35 et 75 ans, environ 3,6% des personnes ayant un poids normal sont atteinte de diabète, la proportion passe à 6,9% chez les personnes en surpoids, et à 20% chez les personnes obèses.

Le diabète augmente-t-il à cause d'un mode de vie sédentaire et de la malbouffe?

Il faut distinguer deux types de diabète. Le diabète de type 1 représente 5 à 10 % des cas et est souvent inné. Il se déclenche soudainement chez les enfants et les jeunes.

Le diabète de type 2 , représentant 90 à 95% des cas est en revanche plus directement lié aux comportements alimentaires et physiques des personnes.

Étrangement, on constate une hausse de cas des deux types de diabète, et non uniquement celui de type 2. Le diabète n'est donc pas uniquement une maladie de civilisation.

Quels sont les avancées médicales dans le traitement de la maladie?

La tendance est aux produits qui empêchent ou réduisent la prise de poids. Les piqûres d'insuline, aussi efficaces soient-elles, ne sont pas adaptées aux patients obèses ou en surpoids: elles peuvent entraîner une prise de poids d'environ 20 kilos par an, ce qui détériore sur le long terme la santé des patients. Actuellement, on privilégie une une hormone analogue au GPL1 – soit une hormone fabriquée par l'intestin – stimule la fabrication naturelle de l'insuline.

Quels conseils donnez-vous pour éviter le diabète?

S'efforcer de pratiquer une activité physique régulière, même minime comme la marche ou le vélo, de contrôler son poids et de s'alimenter le plus sainement possible. Un mode de vie sain évite un très grand nombre de maladies.

Une journée romande du diabète est organisée ce samedi 17 novembre à Palexpo. Elle s'adresse aux personnes concernées et au grand public. Plus d'info sur le site de la fondation romande pour la recherche sur le diabète. (TDG)

Créé: 14.11.2012, 17h52

Articles en relation

Une encyclopédie de génomes, un espoir pour le cancer

Recherche Après des années de travail, les chercheurs ont développé une base de données génétiques de référence qui devrait permettre aux scientifiques de mieux étudier le cancer, la sclérose en plaques ou le diabète. Plus...

Un grand pas réalisé à Genève dans la lutte contre le diabète

Santé Un professeur de l'université et son équipe concrétisent une avancée fondamentale: la découverte d'une protéine qui stoppe l'évolution de la maladie. Plus...

Le lait cache une vitamine miracle

étude Des scientifiques de l’EPFL ont isolé une molécule qui permet de lutter contre l’obésité, le diabète voire les effets du vieillissement Plus...

Le stress au travail favoriserait le diabète chez les femmes

Santé Les femmes occupant des postes en bas de la hiérarchie et souffrant de stress dans leur profession ont deux fois plus de chance d'avoir du diabète que celles qui ont pu progresser vers les échelons supérieurs, selon une étude. Plus...

Le «bon» cholestérol protège du diabète

Médecine Des chercheurs de l'Université de Lausanne sont parvenus à montrer comment le «bon» cholestérol protège du diabète. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Bolsonaro chez Trump
Plus...