Passer au contenu principal

Anne Emery-Torracinta: «Il faut repérer plus vite les élèves en difficulté»

La magistrate veut rester au DIP. Et s’emparer de la réforme du Cycle et de l’éducation numérique.

En cas de réelection, Anne Emery-Torracinta voudrait rester au DIP et réformer le Cycle d’orientation.
En cas de réelection, Anne Emery-Torracinta voudrait rester au DIP et réformer le Cycle d’orientation.
Steeve Iuncker-Gomez

C’était l’une des surprises du premier tour de l’élection au Conseil d’État: la socialiste sortante Anne Emery-Torracinta a décroché la cinquième place. Cela alors que la cheffe du Département de l’instruction publique, de la culture et du sport (DIP), au bilan plutôt consensuel, a été ébranlée par des crises liées à l’affaire Tariq Ramadan et à des soupçons de conflits d’intérêts.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.