Passer au contenu principal

Deux «zizous» écopent de 16 et 14 ans de prison

Le Ministère public demandait 18 ans de peine privative de liberté pour les coauteurs d’un brigandage aggravé, requalifié en tentative d’assassinat.

C'est à la rue Jean-Gutenberg, perpendiculaire à la rue de Lyon ,que les deux "zizous" ont agressé leur ultime victime.
C'est à la rue Jean-Gutenberg, perpendiculaire à la rue de Lyon ,que les deux "zizous" ont agressé leur ultime victime.
Lucien Fortunati

Une ambiance des longues peines à venir, ce vendredi en début d’après-midi, dans la salle principale du Palais de justice, qui a tôt fait d’effacer le soleil brillant à l’extérieur. Les travées sont désertes mais l’espace est rempli de cette forme de délinquance dépassée incarnée par deux accusés d’origine marocaine, âgés aujourd’hui de 21 et 33 ans.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.