Les deux référendums sur la CPEG ont abouti

Prévoyance et retraiteLes électeurs auront le choix quant à l’avenir de la caisse de pension de l’État. Mais dans la confusion.

Opérationnelle depuis le 1er janvier 2014, la Caisse de prévoyance de l’État de Genève (CPEG) a été créée par une loi cantonale en septembre 2012.

Opérationnelle depuis le 1er janvier 2014, la Caisse de prévoyance de l’État de Genève (CPEG) a été créée par une loi cantonale en septembre 2012. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les deux référendums liés à l’avenir de la CPEG (Caisse de prévoyance de l’État de Genève) ont abouti. Mené par le Cartel intersyndical, le premier a récolté 10 165 signatures s’opposant à une nouvelle loi soutenue par la droite. De leur côté, le PLR, le PDC et leurs alliés ont déposé leur propre référendum, muni de 8815 signatures. Comme 5277 paraphes sont nécessaires, il est probable que les deux textes soient validés.

L’électoral genevois pourra donc choisir le 19 mai prochain entre deux voies. Soutenu par la droite, le premier chemin prévoit un système de primauté des cotisations, versées à raison de 58% par l’employeur et 42% par le fonctionnaire. La seconde route, qui a les faveurs de la gauche et du MCG, tient pour l’essentiel à garder le système de la primauté des prestations, ainsi qu’une cotisation plus élevée à charge de l’employeur (66,7%).

Si les deux référendums sont acceptés par la population, le Conseil d’État a prévu d’introduire la possibilité pour les votants de marquer leur préférence au moyen d’une question subsidiaire. Mais, craignant que la droite l’emporte, l’extrême gauche a déposé un recours devant la Chambre constitutionnelle de la Cour de justice. De son côté, la droite vient de lancer un nouveau référendum contre l’initiative de la gauche et du MCG «Sauvegarder les rentes en créant du logement», qui vient d’être acceptée au parlement. Entre référendums et recours, la confusion devient totale sur ce sujet crucial, qui concerne les retraites de 45 000 fonctionnaires. / Roland Rossier

Créé: 12.02.2019, 08h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Dons d'organes: le Conseil Fédéral veut le consentement des proches
Plus...