Des voitures sont filmées empruntant la Voie verte

Circulation sauvageDes vidéos montrent des véhicules sur l’axe dédié à la mobilité douce. Des obstacles seront posés.

Vidéo: Infolecteur/Cristiane A.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Grosse pétasse!» C’est le charmant compliment proféré par un automobiliste à plaques genevoises à une passante qui le filmait mardi matin alors qu’il circulait en voiture – et en toute irrégularité – sur la Voie verte. La scène, qui se déroule sur le territoire de Chêne-Bourg aux abords immédiats du pont sur la Seymaz, a été diffusée sur les réseaux sociaux. Elle fait suite à d’autres images du même type recueillies quelques jours auparavant sur le même axe réservé aux mobilités douces.

«C’est ma femme qui a tourné cette vidéo alors qu’elle cheminait sur la Voie verte avec notre fils, témoigne André Bossard Azevedo, qui a diffusé les images. Des gens ont tenté de dissuader le conducteur en lui disant que le passage était interdit, mais il les a insultés, se plaignant qu’on ne savait plus où passer à cause des travaux. Il a dû faire demi-tour à cause des blocs de béton posés à l’intersection de la Voie verte et de l’avenue de Bel-Air et c’est alors qu’il a été filmé. Ces comportements se multiplient avec les chantiers. C’est hallucinant et c’est dangereux: il y a beaucoup de promeneurs et d’enfants sur la voie!»

De nombreuses déviations parsèment le secteur. On édifie un nouveau quartier près de la gare de Chêne-Bourg. On corrige les voies de tram ce qui, du 29 juin au 25 août, verrouille le tout proche goulet de Chêne-Bougeries, sur l’axe de la route de Chêne, parallèle à la Voie verte.

Maire de Chêne-Bourg, Beatriz de Candolle relativise l’importance du phénomène. «Ces cas survenaient déjà avant les chantiers et ils restent peu fréquents, indique-t-elle. Les gens sont bien plus apeurés par les vélos électriques rapides! Il semble que les automobilistes sont parfois guidés par leurs GPS sur la Voie verte! Ils arrivent de Chêne-Bougeries puis rebroussent chemin face aux blocs de béton que nous avons posés. Nous avons conseillé à cette commune d’en poser aussi.»

À l’origine, les écueils de béton visaient surtout à modérer la vitesse des cyclistes à l’approche du carrefour avec l’avenue de Bel-Air. Sur sa partie française, la Voie verte a été équipée dès l’origine de barrières interdisant au trafic motorisé d’y accéder.

Qu’en dit-on à Chêne-Bougeries? «La police municipale posera des blocs demain matin (ndlr: soit mercredi matin) à l’intersection de la Voie verte avec le chemin De-La-Montagne», annonce Marion Garcia-Bedetti, conseillère administrative. «En plus du problème de sécurité pour les piétons et les cyclistes, ces voitures sont aussi un danger en raison du pont sur la Seymaz, qui ne peut supporter qu’une charge de 3,5 tonnes au plus, note Stéphane Vuilloud, de la police municipale de Chêne-Bougeries. Certaines voitures, notamment les véhicules électriques équipés de pesantes batteries, peuvent atteindre ce poids.»

Pour cette commune, les abus sont avant tout liés au chantier du goulet de Chêne-Bougeries. La présence des blocs devrait être provisoire (il s’agit aussi de permettre à l’avenir l’intervention de véhicules d’entretien). Leur installation n’est pour le moment pas envisagée à d’autres croisements.

Créé: 13.08.2019, 18h27

Articles en relation

Pour éviter aux vélos de déraper, la Voie verte sera remaniée cet été

Mobilité Près des six carrefours, des travaux sécuriseront les zones de gravier, périlleuses pour les cyclistes. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.