Des «gilets jaunes» recouvrent le consulat de France de peinture

GenèveLes déprédations ont été commises dans la nuit de lundi à mardi. Deux individus en seraient à l'origine.

La police constate la déprédation de la façade du consulat de France aux Bastions.

La police constate la déprédation de la façade du consulat de France aux Bastions. Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce mardi matin, les passants s'arrêtent devant le consulat de France. Sous leurs yeux se dévoile un singulier spectacle: la façade du bâtiment du cours des Bastions a été en partie couverte de peinture jaune. L'occasion de prendre une photo avant de poursuivre son chemin.

L'action a été revendiquée mardi en milieu de journée par le Groupe Intergalactique de Luttes Emancipatrices Transfrontalières (GILET), à travers un article publié sur le site renverse.co. Dans une vidéo qui accompagne le texte, on peut voir deux individus vêtus de gilets jaunes asperger en pleine nuit le consulat de France de peinture.

«Quelques litres de peinture jaune pétant ont été pulvérisés (...), en solidarité avec les personnes qui subissent les violences policières et contre la répression qui s’abat sur le mouvement des gilets jaunes et contre toute celles et ceux qui se battent pour des conditions de vie dignes, qui contestent l’oppression capitaliste ou qui ne correspondent pas à ses logiques. (...) Nous voulons signifier à l’État français que sa brutalité ne passe pas inaperçue. Alors qu’il tente de l’invisibiliser, nous la lui renvoyons dans la face(ade)», peut-on lire. Le groupe dénonce aussi «la collaboration de la Suisse, à travers ses industries qui vendent tranquillement à la police française les flashballs utilisés pour tirer sur les manifestant.e.x.s».

La police, elle, a constaté la déprédation depuis un moment. «Une patrouille s'est rendue sur place au milieu de la nuit, confirme Silvain Guillaume-Gentil, du service de presse de la police cantonale. Le ou les auteurs n'étaient plus sur place.»

Du côté du consulat, on ne souhaite pas faire de commentaires. Tout juste confirme-t-on que les déprédations ont été commises «dans la nuit» et que «deux individus» en seraient à l'origine. Le consulat a déposé plainte pour dommage à la propriété. Une enquête a été ouverte et confiée à une brigade de la police judiciaire.

Créé: 07.05.2019, 12h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.