Des détenus ont refusé de réintégrer leur cellule

PrisonDes prisonniers de Champ-Dollon ont manifesté ce lundi leur colère en raison de la suppression de prestations.

Photo d'illustration

Photo d'illustration Image: Laurent Guiraud

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Effet domino. Vingt-trois détenus de la prison de Champ-Dollon ont refusé ce lundi soir de réintégrer leur cellule, a appris la Tribune de Genève. Une manifestation de mécontentement en raison de la suppression de certaines prestations liée à la grève de plusieurs gardiens.

«Une vingtaine de détenus d’une unité de Champ-Dollon ont refusé de réintégrer leur cellule à l’issue de la promenade», confirme Philippe Bertschy, directeur général de l’Office cantonal de la détention. La police n’a pas eu à intervenir. Les prisonniers sont remontés après deux heures de pourparlers. «Les visites et la distribution de paquets ont été supprimées en raison de la grève d’une trentaine de gardiens qui a nécessité la mise en place d’un service minimum.» Les grévistes participaient au mouvement de la fonction publique.

Mercredi soir, une trentaine de détenus avaient refusé de manger dans leur cellule. Ils réclamaient la réintégration des repas en commun et davantage de temps hors de leur geôle. Ces restrictions restent en vigueur depuis les émeutes de 2014 pour des raisons de sécurité.

Créé: 04.12.2017, 21h14

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.