Des aînés sont privés d'accès à la plage de La Plaine

AménagementLes résidents de l’EMS qui surplombe le site sont frustrés: les cheminements ne sont pas aménagés pour la mobilité réduite.

La plage de La Plaine et ses abords, lors de leur inauguration au mois de mai 2018. On relèvera la proximité de l’EMS Résidence La Plaine (bâtiment blanc), ouvert en 2016.

La plage de La Plaine et ses abords, lors de leur inauguration au mois de mai 2018. On relèvera la proximité de l’EMS Résidence La Plaine (bâtiment blanc), ouvert en 2016. Image: STEEVE IUNCKER-GOMEZ

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elle a été inaugurée l’an passé, au mois de mai. Depuis, la plage de La Plaine, à Dardagny, fait sable comble chaque week-end, surtout quand il fait beau. Les usagers jouent volontiers les lézards dans cet espace peuplé de crapauds et de libellules. Quand ils ne se promènent pas alentour, sur les chemins aménagés le long du Rhône.

Mais ceux-ci, caillouteux, ne font pas le bonheur de tout le monde. Les pensionnaires de la Résidence La Plaine, un établissement médico-social (EMS) intercommunal qui surplombe le site, ne peuvent y accéder.

Les résidents de l'EMS réagissent

«Nous avons écrit aux services de l’État afin qu’ils interviennent, ainsi qu’au Club en fauteuil roulant Genève, mais nous n’avons pas reçu de réponse», regrette Marianne Kaspar, fer de lance de la contestation.

Clouée sur une chaise roulante – qu’elle manie d’ailleurs avec une belle dextérité – cette résidente âgée de 72 ans aimerait bien pouvoir profiter de la balade sur les bords du fleuve, «mais c’est impossible, on ne peut pas passer sur ce gravier. De plus, les roues des chaises s’abîment vite avec ce revêtement. Pour ceux qui se déplacent en déambulateur, c’est aussi compliqué, voire dangereux. On risque à tout moment de chuter.»

Bénéficier des lieux de promenade

Directrice de l’EMS, Brigitte Mottet confirme. Avant d’ajouter: «Il n’est pas question pour nos 92 résidents d’aller sur la plage, mais seulement de pouvoir bénéficier de ce lieu de promenade. Ce coin de nature est magnifique.»

Sa réalisation, qui a coûté environ 2,5 millions de francs, comprend un plan d’eau de 100 mètres sur 30 et un étang doté d’un observatoire pour admirer la faune. «Mais il est regrettable que l’on n’ait pas pensé à aménager ses cheminements pour les personnes à mobilité réduite», relève Brigitte Mottet, qui précise que la résidence a ouvert ses portes en octobre 2016, soit près de deux ans avant que le site ne soit inauguré. «Nous ne demandons pas la pose d’un revêtement bitumeux, ce serait dommage pour la beauté des lieux, mais quelque chose de plus praticable que ces graviers.»

L’appui de la Commune

La Commune de Dardagny a elle aussi écrit au Canton afin de faire bouger les choses. «Le revêtement des chemins fait partie des quelques soucis que nous avons signalés lors de l’état des lieux, de même que la propreté du site, indique le maire, Pierre Duchêne. C’est surtout à l’issue du week-end qu’il y a un problème, à cause des nombreux mégots qui jonchent la plage et ses abords. Heureusement, une personne vient chaque lundi pour nettoyer.»

Le Canton élabore un projet

L’appel de l’EMS et de la Commune a néanmoins été entendu par le Canton. «Et nous sommes prêts à entrer en matière, indique Pauline de Salis, porte-parole du Département du territoire (DT). Nous sommes conscients que le réaménagement des cheminements serait bénéfique pour les résidents de l’EMS. Un test a d’ailleurs été entrepris sur une toute petite portion.»

On en est encore au début du processus, mais les choses avancent: «Nous allons proposer à la Commune et aux résidents de nous rencontrer, si possible dans le courant du mois d’août. Nous devons aussi évaluer la faisabilité du projet et son coût, pour lequel nous avons demandé un devis.»

Les travaux ne seront de toute façon pas réalisés dans l’immédiat, mais plutôt après la belle saison, «quand les gens utiliseront moins le site», poursuit Pauline de Salis. Qui précise: «L’objectif n’est pas non plus de le rendre trop facilement accessible, ce qui pourrait engendrer des passages de vélos, voire de scooters. Nous tenons à ce que d’éventuels travaux respectent l’esprit du lieu.»

Créé: 06.07.2019, 08h18

Articles en relation

Les Genevois ont testé et déjà adopté leur plage

Détente Les baigneurs et les amateurs de soleil sont venus en masse ce week-end tester la plage des Eaux-Vives. Examen réussi. Plus...

Ils ont quitté leurs EMS pour faire la fête

Insolite La scène n’est pas passée inaperçue. Quelque 150 aînés ont défilé jeudi, en couleurs et en fanfare, dans le quartier de Plainpalais. Plus...

Une ligne téléphonique contre la maltraitance des aînés

Soutien Les victimes, leurs proches ou les auteurs peuvent désormais adresser leurs questions à la plateforme Vieillesse sans violence, au 0848 00 13 13. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.